17/11/2014

Oeuvre des Postiers liégeois: Discours prononcé le 16 novembre 2014

Oeuvre des Postiers liégeois.

Célébration de l'Armistice:

Discours prononcé le 16 novembre.

 

Le 11 novembre 1918, à 11 heures, les clairons sonnaient le cessez-le-feu. La guerre prenait fin, une guerre qui, aussitôt , fut dénommée « La Grande Guerre ». « La Grande Guerre ? », dénomination bien malvenue car une guerre n'est jamais grande ! D'ailleurs, elle deviendra plus tard, plus simplement, plus tragiquement, « la Première guerre ».

 

Malgré le temps passé et les nombreux traumatismes qui ont marqué, depuis, l'ensemble du 20° siècle, la Guerre de 14-18 occupe toujours une place bien particulière dans la mémoire collective. Ces cinquante-deux mois ont causé plus de bouleversements dans notre quotidien que jamais dans le passé une aussi courte période. Bouleversements marqués par la mort de millions d'hommes sur les champs de bataille. Un tournant aussi dans nombre de domaines: les institutions nationales, les relations étrangères, l'économie, la vie politique et sociale, les arts même.

 

Tout cela s'était terminé par l'Armistice. On s'est mis à célébrer l'Armistice avec recueillement et avec faste, avec joie souvent. « Armistice » était devenu un mot magique. « Armistice » était quasiment devenu le synonyme de «  Paix retrouvée », de « paix définitive ». D'ailleurs, dans le langage populaire, au terme grandiloquent de « Grande Guerre » avait été substitué celui de « Der des Der ».

 

« Armistice », était pourtant un terme ambigu. Personne ne s'était apparemment penché sur sa signification exacte. En tout cas, on s'était bien gardé d'en expliquer la véritable signification au peuple. Celle-ci aurait dû alerter la population. Au dictionnaire, on trouve comme définition: « Convention par laquelle des belligérants suspendent les hostilités sans mettre fin à l'état de guerre ».

 

Qui aurait pourtant pu croire, lors des premières commémorations, dans les années 20, que, cent ans plus tard, dans chaque localité on continuerait à les célébrer. Cette année, a été commémoré le centenaire de la déclaration de cette guerre. Ce centenaire nous invite à mettre de l'ordre dans nos pensées.

 

En quoiune commémoration est-elle utile? Elle sert à remettre notre histoire dans nos mémoires. Elle sert à faire mieux comprendre ce qui nous devrait nous unir dans la nation, surtout une nation comme la nôtre. Elle sert aussi à régénérer le patriotisme, le patriotisme qui unit, qui rassemble, qui n'écarte personne, qui fait fi des croyances, des origines, des parcours particuliers, des opinions politiques. Commémorer ce n'est pas seulement invoquer le passé, c'est porter un message de confiance dans l'avenir de notre pays.

 

2014 a été le théâtre de nombreuses manifestations commémoratives officielles. A tous les niveaux. Du niveau local au niveau plus élevé avec quelques points d'orgue au niveau international comme, par exemple, les cérémonies du 4 août chez nous, suivies de cérémonies de même niveau à Louvain, à Mons, à Ypres...

 

Quelle en fut la motivation ? Ce ne fut pas toujours clair. Certains y virent des opportunités politiques ou, même, commerciales. Les manifestations furent abondantes et toujours médiatisées. Même les plus locales bénéficièrent d'une médiatisation à leur niveau. On doit s'en réjouir. Loin de moi l'idée de le réprouver. Même l'aspect commercial ne doit pas nécessairement nous choquer: ainsi, le tourisme de mémoire doit être poursuivi, il ne doit pas s'arrêter fin 2014. Seule la récupération politique ne doit pas être admise. Au départ, les milieux séparatistes y avaient pensé.

 

 

Mais cette médiatisation ne risque-t-elle pas d'entraîner la lassitude, voire le rejet ? C'est pourquoi la communication, l'échange avec les enfants, avec le concours des enseignants est primordiale. Ce n'est pas toujours aisé, il faut demander aux enfants de faire un bond en arrière de quatre générations ! Je pense que nous avons aussi un rôle à jouer dans les familles.

Le Président de l'Oeuvre des Postiers Liégeois,

Pierre BEAUJEAN

14/11/2014

FNC "AWANS-BIERSET": Préparation de la salle des Loisirs.

11 Novembre à AWANS.

La FNC avait tenu à fêter dignement l'évènement.

Quelques vues de l'assemblée.

Année 2014 particulièrement faste: plus de cent personnes !

En 2004, des oiseaux de mauvais augure prévoyaient la disparition de la section à court terme !

 

DSC00504.JPG

Ci-dessus, la table de la chorale " A(tout) choeur "

Nous en profitons pour les féliciter pour leur prestation à l'église

ainsi qu'à la salle des Loisirs.

 

DSC00502.JPG

DSC00512.JPG

La salle des Loisirs avait été ornée avec soin.

Ce fut réellement la Fête des couleurs nationales.

Chaque table était garnie, aux extrémités d'un rappel du drapeau belge.

DSC00510.JPG

DSC00500.JPG

DSC00516.JPG

Deux colonnes " Noir -Jaune - Rouge "

Des baudruches regroupées en blocs de couleurs.

DSC00432.JPG

Ici, la table d'Honneur, nappée aux trois couleurs du drapeau national.

DSC00418.JPG

FNC "AWANS-BIERSET": Célébration du 11 novembre.

11 NOVEMBRE 2014:

Commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale

et

Célébration de l'Anniversaire de l'Armistice.

BIERSET.

 

DSCI3657.JPG

 

La FNC "AWANS-BIERSET " a commémoré ces deux évènements.

 

D'abord, après l'office religieux, dépôt de fleurs et recueillement au Carré d'honneur du cimetière d'AWANS

 

_DSC5709a.jpeg

 

 

_DSC5663.jpeg

 

Antoine BOVY salue après le dépôt des fleurs.

 

_DSC5704.jpeg

Les porte-drapeaux, le Bourgmestre, et les représentants de la FNC se recueillent devant le Monument aux Morts d'AWANS.

 

_DSC5727.jpeg

 

 

Le dépôt des fleurs.

 

_DSC5720.jpeg

_DSC5760a.jpeg

 

La FNC en a profité pour rendre un hommage particulier au dernier Ancien Combattant encore en vie originaire de la commune.

Nous remercions les deux Administrations Communales avec qui nous avons collaboré

l'Administration Communale d'AWANS et celle de GRÂCE-HOLLOGNE.

Un grand merci aussi la la section FNC d'OTHEE qui était présente et nous avait garanti l'intervention d'un sonneur d'un cornettiste, aussi bien à BIERSET qu'à AWANS.

 

A la salle des Loisirs, la table d'honneur à laquelle avait pris place notre jubilaire, Antoine BOVY.

Ici, Antoine BOVY, après avoir été félicité par le Bourgmestre, relate son expérience de la guerre.

 Antoine BOVY s'est engagé comme volontaire de guerre en 1944 alors qu'il n'avait pas encore vingt ans.

 

_DSC5766.jpeg

 

 

DSC00515.JPG

 

FNC "AWANS-BIERSET " le 7 Novembre 2014: Jour consacré aux écoles

BIERSET:

Deux élèves de l'école communale de BIERSET déposent les fleurs.

 

DSCI3638.JPG

 

Les enfants de l'école communale de BIERSET.

Pour manifester leur solidarité avec l'école, plusieurs personnes du village s'étaient déplacés.

 

DSCI3639.JPG

 

Madame QUARANTA, au nom de l'Administration Communale, prononce une allocution;

 

DSCI3642.JPG

 

Pour clôturer la cérémonie, le Directeur de l'école communale, Monsieur KRISTOF, explique aux enfants la signification de cette journée.

 

a cérémonieDSCI3644.JPG

 

 

FOOZ:

Les enfants de l'école communale de FOOZ, rassemblés au cimetière, face au Monument aux Morts.

Ils lisent un texte spécialement rédigé à cette intention.

 

DSCI3647.JPG

 

HOGNOUL:

 

DSCI3649.JPG

 

AWANS:

Comme c'est maintenant la tradition, les écoles du village d'AWANS

( Ecole Communale d'AWANS et Ecole Saint-Joseph d'AWANS )

se sont retrouvées au Carré d'Honneur du cimetière d'AWANS.

Les drapeaux placés derrière la stèle du Carré d'Honneur.

En plus du drapeau de leur école, deux drapeaux ont été confiés aux élèves.

 

DSCI3654.JPG

 

Ci-dessous, les enfants rassemblés se recueillent.

 

 

DSCI3652.JPG

 

En compagnie du Bourgmestre, Pierre-Henri LUCAS, un représentant de chaque école participe au dépôt des fleurs.

ll

DSCI3651.JPG

 

18:12 Écrit par P.B. dans Actualité, Général, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | Digg! Digg

13/11/2014

VILLERS l'EVÊQUE ( AWANS ) : commémoration le 16 novembre 2014

 

 

Villers-l’Evêque

( Commune de AWANS )

Cérémonie d’hommage au monument des Anciens Combattants

à Villers-l’Evêque

le dimanche 16 Novembre 2014 

 

Villers.jpg

 

09.45 hrs Messe en l'église de Villers-l'Evêque

10.45 hrs Cérémonie

Allocution du Président FNC de Villers-l’Evêque

Dépôt de fleurs

Last Post

verre de l'amitié en la salle Henry Dumont

19:03 Écrit par P.B. dans Actualité, Général, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | Digg! Digg

12/11/2014

Cartes postales triomphalistes allemandes.

Les Allemands se targuaient de leurs succès auprès de leurs compatriotes.

Sans aucune vergogne, sans aucune retenue, les allemands utilisèrent leurs premiers "succès" comme motifs de carets postales destinées à servir de correspondances entre les soldats et leurs familles.

On aurait pu s'attendre à davantage de retenue. Par exemple, ils auraient pu se contenter de se montrer en train de défiler dans une ville connue chez eux ou de l'occuper, de montrer qu'ils y étaient comme chez eux.

Ce qui est choquant et difficilement compréhensible, c'est qu'ils n'hésitaient pas à faire état des dégâts causés comme l'explosion du Fort de LONCIN.

 

Loncin 2.jpg

 

 

 

Loncin par les Allemands.jpg

19:04 Écrit par P.B. dans Actualité, Général, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | Digg! Digg

06/11/2014

WELLIN commémore dignement 14-18.

 

WELLIN commémore aussi 14-18

 

cabaret/concert: 

 

"Chansons de guerre, chansons de paix"

 

À la salle de Lomprez, le samedi 15 Novembre à 20h00.


Par Les Territoires de la Mémoire de Dinant avec
Edith Bertrand, Richard Bourdeaux, Pierre Gillet, Christian Limbrée,
Jean Loubry, Antoine Patigny, Chantal Zuinen et Patricia Zuinen
La chanson de Craonne, Le Cri du Poilu, Bella Cio, Lili Marlène, …

Avec en première partie :


les élèves de l’école communale
de Porcheresse et le chanteur compositeur
Raphy Raphaël qui interprèteront 2 chansons
composées pour les commémorations 14-18 à Porcheresse.

Info & réservation:
Office du Tourisme :
tourisme@wellin.be
084/43.00.45
Entrée : 10€, prévente : 8€

 

Wellin.jpg