15/05/2009

LE LIBRE ARBITRE ET L'EDUCATION ( Pensée de Axel KAHN )

" Parler de la mission de l'école, c'est s'interroger sur ce qui conditionne l'apprentissage chez '' HOMO SAPIENS ''. Avec des phénomènes de meute et le fascisme.

Le libre arbitre, seule l'éducation peut l'apporter."

( Axel KAHN, biologiste. Président de l'Université de PARIS - DESCARTES )


19:03 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2009

GRÂCE-HOLLOGNE, A VISITER: MUSEE DE LA COMMISSION HISTORIQUE.

MUSEE DE LA COMMISSION HISTORIQUE DE GRÂCE-HOLLOGNE.

 

Affiche [Desktop Resolution]

18:20 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2009

AWANS, le huit mai 2009: DISCOURS DU BOURGMESTRE, André VRANCKEN.

Bonjour à tous et surtout à vous les enfants.

Aujourd'hui est un jour particulier. Quelqu'un peut-il me dire ce que l'on fête ?

Aujourd'hui, c'est le huit mai, on commémore la fin de la seconde guerre mondiale.

C'est le jour où les allemends ont capitulé et ont signé la fin de la guerre.

Cette année, nous fêtons donc les 65 ans.

C'est une date qui doit rester très importante, vous savez pourquoi ?

Parce qu'il est capital de se souvenir de ce qui s'est passé.

Le huit mai, c'est la fin de la guerre, une guerre qui a duré cinq ans et qui a fait des millions de morts dont de  nombreux enfants.

Les ennemis, les nazis avaient décidé que certains devaient vivre, d'autres pas, uniquement sur base de leur origine, de leur religion ou de leurs idées.

Pendant ces années de guerre, tout le monde a perdu des gens qu'il aimait, leurs parents, un frère, une soeur, un ami!

Alors, aujourd'hui, ce huit mai 2009, nous sommes tous rassemblés pour ne pas oublier que des gens ont souffert et se sont battus pour que la guerre se termine. Aucune faute, aucun crime ne doit être oublié.

Il y a, ici, des anciens soldats qui font partie de ces gens qui se sont battus pour eux-mêmes mais aussi pour nous.

Si aujourd'hui, nous vivons dans un pays libre et que nous pouvons exprimer nos opinions c'est grâce à eux et il faut les en remercier.

Nous avons chacun une responsabilité face à l'avenir: il faut faire très attention à ce que ces idéaux nazis ne reprennent jamais le dessus.

Plus on s'éloigne et plus la mémoire est compliquée à pérenniser.

Et c'est là un travail de tous les jours !


16:05 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2009

AWANS, le huit mai 2009: Texte lu par les élèves de SAINT JOSEPH.

HUIT MAI 2009 A AWANS:

TEXTE LU PAR LES ELEVES DE L'ECOLE

SAINT-JOSEPH.

Voici, ci-dessous, le texte lu par un groupe d'élèves de l'Ecole Saint-Joseph d'AWANS lors de la commémoration de la Libération:

Par delà le joyeux tumulte de la cité reconquise, l'horizon n'est qu'un océan de drapeaux. L'immense clameur populaire monte du centre libéré et on entend battre à une cadence précipitée le coeur de la ville. Nous n'en pouvons plus de joie, notre main tremble un peu et nos tempes battent.


Quand ILS sont partis, des chants ont jailli de partout, des visages joyeux ont souri aux soldats vainqueurs: les nazis sont balayés.


Hier encore, tout n'était que crainte et angoisse; les bottes des Allemands battaient le pavé, les patrouilles casquées emplissaient les rues de mille menaces. Nous étions livrés, pieds et poings liés, à l'implacable ennemi. Mais cependant, nous gardons intacte au plus profond de nous-mêmes la flamme de notre foi en la victoire.


Et elle est venue et avec elle la libération. Nous n'osons encore y croire. C'est beau, irréellement beau, un peu comme un rêve qui succéderait à un cauchemar.


ILS sont partis. En nous naissent l'un après l'autre soulagement, bonheur, joie bondissante de vivre, d'ouvrir les fenêtres, de respirer à pleins poumons, d'écouter la ville tour à tour chanter et rugir, hurler et rire, retrouver son âme et sa raison d'être.

20:50 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2009

HUIT MAI A BIERSET ET AWANS.

COMMEMORATION DU HUIT MAI A AWANS ET BIERSET.

 

Cette année encore, l'anniversaire de la Libération a été fêté dignement par la section F.N.C. «  AWANS-BIERSET ET ENVIRONS » grâce, notamment, au concours des Administrations Communales de GRÂCE-HOLLOGNE et d' AWANS.

Les écoles de BIERSET, FOOZ et AWANS ont, comme de coutume, participé avec une importante délégation.

A BIERSET, après la cérémonie d'hommage au Monument aux Morts, les participants se sont rendus à l'ancien cimetière pour assister à la réception officielle de la rénovation du monument du soldat GIROUL en présence du Bourgmestre, Monsieur MOTTARD.

DSC03563 [Desktop Resolution]

Les élèves de BIERSET au Monument aux Morts.

DSC03566 [Desktop Resolution]

Inauguration du Monument " GIROUL " rénové.

A FOOZ et à AWANS, le Bourgmestre, André VRANCKEN, s'est adressé aux enfants des écoles pour souligner l'importance de cette commémoration. Il conclut en disant : « Il y a, ici, des anciens soldats qui font partie de ces gens qui se sont battus pour eux-mêmes, mais aussi pour nous. Si aujourd'hui, nous vivons dans un pays libre et que nous pouvons exprimer nos opinions c'est grâce à eux et il faut les en remercier. »

DSC03570 [Desktop Resolution]

Le Bourgmestre, André VRANCKEN, s'adresse aux enfants.

Au nom de la FNC, le secrétaire, Pierre BEAUJEAN, a également adressé quelques mots à l'assistance et a remis aux écoles un CD relatif à la commémoration en l'honneur du Roi ALBERT I° qui s'est déroulée à LIEGE le 18 février.

Photos des deux écoles d'AWANS.

DSC03568 [Desktop Resolution]

DSC03569 [Desktop Resolution]



 

 

 

 

16:49 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/05/2009

ARTICLE DE " LA MEUSE " LE 08.05.2009

La Meuse 05052009 [Desktop Resolution]

18:55 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2009

AWANS: UN TEMOIGNAGE D'UN ANCIEN DE LA BRIGADE PIRON.

AWANS,

UN VOLONTAIRE DE LA BRIGADE « PIRON »:

RAYMOND KLINKERS.

 

Cet article a été rédigé sur base d'un travail scolaire réalisé par le petit-fils de RAYMOND KLINKERS ( Mieux connu sous son nom de commerce: BURODA )

La base est donc une interview de Raymond par son petit-fils: LUCA INFANTINO.

Raymond KLINKERS est né le 17 juin 1925. Il n'avait donc que 15 ans lors de la déclaration de la guerre en mai 1940. Raymond n'a donc pas pu faire partie de l'armée belge pour la campagne des 18 jours: il était beaucoup trop jeune !

 

KLINKERS
Raymond KLINKERS à 19 ans.

Plus tard, en prenant un peu d'âge, il a commencé à aider la résistance. En 1944, lors de la libération, il s'est présenté pour être engagé . Il a d'abord été refusé parce qu'il n'avait pas le poids minimum requis.

Usant d'un subterfuge ( une poignée de clous dans ses poches! ), il fut quand même engagé: il remplit les fonctions de sergent dans l'artillerie.

Raymond raconte aussi quelques anecdotes:

« On voyageait beaucoup. Le 24 décembre 1944, par -10°, j'étais de garde sur le pont à TAMISE, sur l'Escaut, près d'ANVERS. Je surveillais le pont, mitraillette au poing car on craignait le retour des parachutistes allemands pour récupérer le port d'ANVERS. » 

« J'ai aussi participé à l'occupation de l'ALLEMAGNE, notamment à BONN » 

«  La pire période dans cette guerre a été un peu plus tôt lorsque, engagé volontaire à la Croix Rouge comme secouriste, je devais dégager les cadavres des bâtiments bombardés, les laver, les mettre en cercueil et les présenter à leur famille qui devait les reconnaître. » 

« J'ai quand même connu des moments heureux: le 18 juin 1940 à l'appel du Général DE GAULLE et le 8 mai 1945 lors de la capitulation de l'ALLEMAGNE. » 

« J'ai perdu des amis au combat. J'ai vu des morts. Un jour, mon ami attendait le tram, il a cédé sa place à une dame âgée. La bombe est tombée et il a été tué suite à sa serviabilité. » 

«  J'ai reçu 6 ou 7 médailles concernant la guerre, notamment la reconnaissance nationale du pays pour les services rendus durant la guerre, celle de volontaire de guerre, celle de l'occupation en ALLEMAGNE, une autre comme combattant britannique car j'étais dans une brigande britannique. »

 

KLIN

Raymond KLINKERS aujourd'hui.

 

 

Brigade Piron 2008 (6)

 

Un groupe d'écoliers près du monument au Colonel PIRON .

 

 

 

19:00 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |