01/04/2010

OREYE: MONUMENT AUX MORTS.

OREYE:

MONUMENT AUX MORTS.

Ce beau monument est situé le long de la chaussée menant à SAINT-TROND, peu après le carrefour.


SDC10255

 

SDC10254

Les inscriptions figurant sur le socle de la stèle font référence à toutes les anciennes communes fusionnées.

SDC10257

SDC10258

20:32 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2010

LA POSTE LIEGE: Assemblée annuelle de l'Oeuvre des Postiers Liégeois.

LA POSTE LIEGE:

Assemblée annuelle de l'Oeuvre des Postiers Liégeois.

Quelques photos:

Partie récréative animée par Patrick HARDI

DSC06187

DSC06190

DSC06196

DSC06206

DSC06208

DSC06244


18:36 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

DECES ROMPEN: REMERCIEMENTS.

Rompen

15:58 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2010

RETOUR DES PRISONNIERS DE GUERRE.

RETOUR DES PRISONNIERS DE GUERRE.

La rentrée au pays des prisonniers de guerre a parfois, pour certains, été cause d'amertume.

 La caricature ci-dessous en témoigne.

KG

19:07 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

DOCUMENT DE L'UNPP.

DOCUMENT DE L'UNPP.

( UNION NATIONALE DES PRISONNIERS POLITIQUES DES DEUX GUERRES )

UNPP 1

 

UNPP 2

17:50 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2010

OLNE: MONUMENT AUX MORTS DU CIMETIERE DE SAINT-HADELIN.

OLNE:

MONUMENT AUX MORTS DU CIMETIERE DE SAINT-HADELIN.

DSC05984

 

DSC05985

18:43 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2010

INVENTER DE NOUVEAUX REPERES: Texte de Amin MAALOUF

Ci-après, un extrait du livre de Amin MAALOUF

" LE DEREGLEMENT DU MONDE "

9782246681519

nveauamintexte

 

INVENTER DE NOUVEAUX REPERES.

« De la crise morale de notre temps, on parle quelquefois en termes de « perte de repères », ou de « perte de sens »; des formulations dans lesquelles je ne me reconnais pas, parce qu'elles laissent entendre qu'il faudrait « retrouver » les repères perdus, les solidarités oubliées et les légitimités démonétisées; de mon point de vue, il ne s'agit pas de « retrouver », mais d'inventer. Ce n'est pas en prônant un retour illusoire aux comportements d'autrefois que l'on pourra faire face aux défis de l'ère nouvelle. Le commencement de la sagesse, c'est de constater l'incomparabilité de notre époque, la spécificité des relations entre les personnes comme entre les sociétés humaines, la spécificité des moyens qui sont à notre disposition ainsi que les défis auxquels nous avons à faire face.

S'agissant des rapports entre les nations comme de la gestion des ressources de la planète, le bilan de l'Histoire n'est nullement exemplaire, puisque celle-ci est jalonnée de guerres dévastatrices, de crimes contre la légitimité humaine, de gaspillages massifs, et de tragiques égarements- ce qui nous a menés au marasme d'aujourd'hui. Plutôt que d'embellir le passé et de l'idéaliser, il faudrait se défaire des réflexes que nous y avons acquis, et qui se révèlent désastreux dans le contexte d'aujourd'hui; se défaire, oui, des préjugés, des atavismes, des archaïsmes, pour entrer de plain-pied dans une tout autre phase de l'aventure humaine. Une phase où tout doit être inventé à nouveau – les solidarités, les légitimités, les identités, les valeurs, les repères.

Je m'empresse de préciser, pour qu'il n'y ait aucun malentendu, que, si, de mon point de vue, la solution ne se trouve pas dans un « retour » passéiste aux morales traditionnelles ni aux légitimités anciennes, elle ne se trouve pas non plus dans un relativisme moral qui, au nom d'une modernité vulgaire et paresseuse, sanctifie l'égoïsme sacré, idolâtre toute négation, se vautre dans le chacun-pour-soi, pour aboutir au pire des préceptes: « Après moi le déluge ! ». un précepte auquel les perturbations climatiques pourraient donner un sens quasi littéral.

Ces deux attitudes opposées conduisent, par des voies convergentes, au même désarroi. C'est de tout autre chose que nous avons besoin aujourd'hui. S'il nous faut sortir des légitimités anciennes, que ce soit « vers le haut », non « vers le bas »; que ce soit vers l'élaboration d'une échelle de valeurs qui nous permette de gérer, mieux que nous ne l'avons fait jusqu'ici, notre diversité, notre environnement, nos connaissances, nos instruments, notre puissance, nos équilibres, en d'autres termes notre vie commune et notre capacité de survie; non vers le rejet de toute échelle de valeurs. »

19:28 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |