12/10/2015

Monuments aux Morts pacifistes: Exemple de CHÂTEAU-ARNOUX.

Un monument aux Morts pacifiste : Celui de CHÂTEAU-ARNOUX.

 

La mémoire de ce qu’on a appelé la Grande Guerre s’est construite autour des monuments aux morts, élevés dans les communes au lendemain de la Première Guerre mondiale, en privilégiant la mémoire combattante héroïque et virile.

 

Le premier conflit mondial constitue un épisode décisif de l’histoire européenne, souvent considéré comme la matrice des violences des années 1930 puis de la seconde guerre mondiale.

 

Selon Pierre ROY, coauteur de « Autour des monuments aux morts pacifistes en France' les monuments aux morts peuvent se classer en 5 catégories :

  • les triomphalistes,

  • les doloristes (femmes ou enfants en pleurs),

  • les explicatifs,

  • les pacifistes,

  • les problématiques. Par «problématique», il faut entendre qu'il renvoie un message de paix, un poème par exemple, mais en même temps on voit un poilu le fusil à la main».

 

Il y a quelquefois eu des réactions. Un certain nombre de monuments aux morts comportent le mot Paix ou Pax mais cela ne suffit pas pour les caractériser comme pacifistes. Toute inscription pacifiste un peu forte mérite d’être signalée même quand elle est mêlée à d’autres qui n’ont pas ce caractère.

Il en est de même lorsque les sujets représentés dans la statuaire font implicitement référence à la mémoire sans but triomphaliste. C'est ainsi que nous avons déjà signaler que le Monument aux Morts d'AWANS pouvait être considéré comme un monument pacifiste.

 

La ville de CHÂTEAU-ARNOUX située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence possède un monument aux morts pacifiste. C'est celui-ci que nous prenons comme exemple.

800px-Chateau_Arnoux_MAM_1.JPG

Ce monument est constitué d'un couple avec une femme en pleurs et un homme brisant une épée, symbolisant la douleur et la révolte après la perte d'un fils lors de la guerre. 

Il y est gravé l'inscription pacifiste « Pax, Vox Populi », titre du poème du maire Victorin MAUREL gravé sur le monument. Ce monument représente un homme qui brise un glaive sur son genou ; derrière lui, une femme pleure. Au sommet, un globe terrestre est entouré d’un rameau.

PAX... VOX POPULI

Passant incline-toi devant ce monument !...

Vois cette femme en deuil montrant les hécatombes
Ses yeux taris de pleurs, scrutent au loin les tombes
Où dorment tant de preux, victimes du moment !...
Ils firent ces héros le solennel serment
De fermer à jamais les noires catacombes
Arrières, disent-ils, les obus et les bombes
Et sois bénie, ô paix, sœur du désarmement !...
Passant, incline-toi ! Regarde cette mère !...
Elle clame à son fils : « la gloire est bien amère
La gloire, ô mon enfant, est là, chez nos grands morts
Mais, sache désormais, que la guerre est un crime
Qu’elle laisse après elle, à de cuisants remords,
Ceux qui firent sombrer les peuples dans l’abîme.

    Victorin Maurel, maire de Château-Arnoux (1868-1935), instituteur.

 



08/10/2015

Hermalle-sous -Argenteau: Décès d'un ancien

ImageProxy.jpg

09:39 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2015

ANGLEUR, le 10 octobre. ( ALTDR )

SOUVENIR AUX DEPORTES DU TRAVAIL

 

angleur_plaque_gare_04.JPG

 

Dans le passé, l'ALTDR… l'Association Liégeoise des Travailleurs Déportés et Réfractaires sous la présidence de Monsieur Bouflette était fort proche des Porte-Drapeaux liégeois.

Cette honorable Association Patriotique a vu le nombre de ses membres drastiquement décliner et l'association s'est dissoute par la force des choses.

Elle organisait une cérémonie du souvenir toutes les années, en octobre, à la gare d'ANGLEUR… endroit de sinistre mémoire, le lieu d'embarquement vers l'ALLEMAGNE. 

Depuis, l'ATDR de Waremme a pris la relève pour l'organisation de cet évènement.

Nous avons reçu cette invitation:

Au nom de l'" Association Honneur et Civisme. Fédération Nationale des Travailleurs Déportés et Réfractaires"raymathma@gmail.com " on nous  prie de faire l'honneur de participer,

Le samedi 10 octobre 2015 à 10.30 Hr

à la gare d'Angleur, salle des Pas Perdus

à la Cérémonie marquant l'anniversaire de la mise en application du décret relatif au travail obligatoire en Allemagne""

 

10:06 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2015

Marchin, le 13 septembre 2015: Souvenez-vous de "BAGATELLE"

SOUVENEZ-VOUS DE "BAGATELLE"

 

 

chapelleMaquis.JPG

 

 

La commune de MARCHIN et le groupe « BAGATELLE » ont l’honneur de vous convier à l’hommage rendu aux 13 maquisards de l’Armée Secrète tombés sur son territoire lors des combats des 6-7 septembre 1944.

 

La cérémonie se déroulera le dimanche 13 septembre 2015 à 11h, devant la chapelle Notre-Dame du Maquis, Chemin de Tharoul à Vyle-Tharoul.

 

 

0.jpg

 

 

MAQUIS DE BAGATELLE - "La Baleine"

Au début du mois de septembre 1944, aux confins des communes de Vyle-Tharoul (Marchin), Clavier et Ohey, se déroulaient dans la plaine de Bagatelle de violents combats entre le groupe « Baleine » de l’Armée secrète et des soldats Allemands qui battaient en retraite face à l’avancée des soldats Américains. La plaine de Bagatelle servait de lieu de parachutages de containers remplis de munitions. Lors de cette nuit du 7-8 septembre 1944, treize maquisards  perdirent la vie.

 

 

bagatelle.png

19:45 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2015

Entente des Associations patriotiques de FLEMALLE.

FLEMALLE.

Flemalle.jpg

 

L'Entente des Associations Patriotiques de FLEMALLE

nous communique ce qui suit:

 

 

Entente des associations patriotiques de Flémalle

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

Vous trouverez ci-dessous le programme des manifestations du mois de novembre 2015.

 

1 novembre : 10h30 : temple protestant de Flemalle-Grande (office précédé d'un petit déjeuner : rens B.Streel 0496785239 )

 

 

7 novembre à 19h et dimanche 8 novembre à 14 h  au Centre Culturel des Trixhes: cabaret-spectacle évoquant les tristes moments de la guerre 40-45 . Texte entrecoupé de chants et danses de l'époque ou évoquant celle-ci (entrée 10 € rens Ledure B .0498699832)

 

 


10 novembre : commémorations aux monuments de la commune

 

9h  : Départ du car denant l'administration communale

9h 15 : Chokier

9h 40  : Awirs

10h  : Cahottes

10h20 : Mons

10h40 : Flémalle-Grande

11h  : Ivoz

11h20 : Grand monument Flémalle-Haute

12h  : vin d'honneur offert par l'administration communale dans la salle du conseil

 

Comme chaque année , nous invitons les enfants des écoles à déposer une gerbe ou une fleur individuelle

 

Merci et au plaisir de vous retrouver nombreux en ces jours importants du souvenir et d'hommage à tous les morts pour notre patrie

 

11 novembre : 10h : messe pour les combattants à la chapelle des Trixhes

 

Le Comité

 

18:21 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/08/2015

FNC "AWANS-BIERSET ET ENVIRONS": Renouvellement des cotisations.

FNC "AWANS-BIERSET ET ENVIRONS":

les timbres sont là !

Nous venons de recevoir les timbres pour les cotisations.

Comme l'an dernier, la cotisation reste fixée à 12,00 Euros...et ce,

malgré l'augmentation des coûts ainsi que du montant à reverser à la nationale.

Vous pouvez effectuer votre virement au ccp BE81 0003 2552 4724

( voir modèle en annexe )

POUR LES PERSONNES DESIREUSES DE S'AFFILIER ( Première affiliation ),

il y a lieu d'adresser un e-mail à pierrebeaujean@hotmail 

et de faire un virement de 12,00 €.

Virements FNC 001.jpg

 

 

19:10 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La "PAIX de FEXHE", texte fondateur de l'état de droit.

18 juin 1316 : LA « PAIX DE FEXHE »

 

TEXTE FONDATEUR DE LA DEMOCRATIE

 

Vendredi prochain, 28 août, à 18H00, la Province de LIEGE lancera officiellement les "Fêtes de Wallonie".

Ce sera dans la commune de FEXHE-LE-HAUT-CLOCHER, plus précisément à VOROUX-GOREUX.

Pourquoi FEXHE-LE HAUT-CLOCHER, petite commune rurale ?

Parce que, l'an prochain, en 2016, on y célébrera le 700° anniversaire de la "PAIX DE FEXHE",texte fondateur de l'état de droit.

b2476598397b0f3936a98955336d81ff-1404907789.jpg

Stèle commémorative de la signature de la "PAIX de FEXHE"

Le 28 août, les Autorités provinciales et communales déposeront d'abord des fleurs et rendront un hommage au Monument aux Morts de VOROUX-GOREUX. Les associations patriotiques y sont invitées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 18 juin 1316, la « Paix de FEXHE » est signée: elle scelle l'aboutissement de divers mouvements sociaux du début du 14e siècle. Les Villes s'étaient soulevées contre le Prince-Evêque. La « Paix de Fexhe » est une entente qui clôture ces conflits. Son but est d'établir un état de droit et un équilibre des pouvoirs.

 

 

1316-06-18_paixfexhe.jpg

Elle sera la base constitutionnelle du Pays de Liège jusqu'en 1795. Il s'agit donc d'un événement capital dans l'histoire de la Principauté de Liège et de la démocratie en général.

 

La « Paix de FEXHE », conclue par les représentants de tous les pouvoirs publics de la Principauté, des communautés voisines et de toutes les communes rurales, revêt le caractère d’une paix publique concernant tout le Pays de LIEGE et non plus d'une localité particulière. C'est en fait une vraie charte constitutionnelle.

 

Si un Liégeois voulait lire ou relire la « Paix de FEXHE », celle-ci était affichée sur un des piliers de la cathédrale Saint Lambert. La devise de la « Paix de FEXHE » était:

« Lecteur, apprécie tes libertés à leurs justes valeurs, mais souviens-toi que la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. »

 

Elle énonce trois grands principes qui formeront jusqu'en 1795 les bases du droit public liègeois et des libertés politiques liégeoises. Différentes mesures de protections des citoyens sont mises en oeuvre. On peut citer la suppression des jugements arbitraires, la prestation de serment imposée aux magistrats, la création d’une véritable représentation du pays en instaurant à côté du pouvoir exécutif un pouvoir législatif, émanation des différentes classes de la population.

 

C'est un texte nettement en avance pour son époque. On y stipule notamment:

.que les franchises des villes ne peuvent être abolies que de l'accord commun du prince-évêque et des groupes sociaux qui en bénéficient;

2. que chacun doit être jugé conformément à la loi, « par jugement des échevins et des hommes ».

3. qu'il ne peut y avoir de tribunaux d'exception émanant de la justice du Prince-Evêque;

4. que personne ne peut être arrêté que par ordonnance des échevins.

5. que le droit ne peut être révisé que par accord entre le Prince-Evêque, du chapitre de Saint-Lambert, des chevaliers et des mandataires des Bonnes Villes.

6. que la confiscation des biens est interdite.

7. qu'est accordé aux habitants de la Principauté le droit d’approuver le budget et d’en contrôler l’exécution.

 

On en retient aussi deux dispositions capitales:

1. que le pouvoir législatif appartient au « Sens du pays », c’est-à-dire à une assemblée où la noblesse, le clergé et la bourgeoisie se retrouvaient comme trois états. La mission première de cette assemblée était d’interpréter le droit coutumier et, le cas échéant, d’amender les lois. Les lois et coutumes ne pouvaient être modifiées que par le « Sens du Pays ».

2. que la liberté individuelle est garantie et qu'une bonne justice est établie.

 

Notons aussi, et ce n'est pas anecdotique, que :

  • si le prince viole ses engagements, ses sujets s’accordent le droit de résistance, mais seulement après appel au Collège des Chanoines de Saint-Lambert.

  • le prince-évêque à son avènement, de même que les chanoines, les officiers gouvernementaux, les échevins, les maîtres à temps, les jurés du conseil communal, les gouverneurs des métiers, sont tous obligés, à leur entrée en fonction, de prêter serment de « tenir et warder » la « Paix de FEXHE », émanation de la volonté du pays.

 

Cette dernière disposition préfigure, avec cinq siècle d'avance, la prestation de serment du Roi lors de son avènement ( « Je jure de respecter la Constitution et les lois du Peuple belge... » ) et les prestations de serment de tous les élus, de tous les fonctionnaires, des assesseurs aux bureaux de vote...

 

Qu'est ce fameux « Sens du Pays » ? C'est une commission juridique regroupant le Prince-Evêque et les trois États ( le chapitre de Saint-Lambert, l’État noble et l’État tiers ). Cette commission est gardienne et seule interprète des lois et coutumes. Ce document témoigne d’une volonté de mettre un terme à l’arbitraire des jugements et anticipe également les difficultés dans l’interprétation des lois. Une préfiguration du « Conseil d'Etat » ...créé par une loi du 23 décembre 1946, soit 630 ans après la « Paix de FEXHE ».

 

Une préfiguration aussi de la Cour d'Arbitrage devenue Cour Constitutionnelle, mise en œuvre par la loi du 28 juin 1983, mais officiellement installée le 1er octobre 1984, soit 668 ans après la « Paix de FEXHE » !

 

Par la « Paix de FEXHE », la Principauté de LIEGE se distinguait institutionnellement des autres principautés, duchés... qui constitueront plus tard la BELGIQUE. Les pouvoirs du Prince se voyaient restreints. L'existence du « Sens du Pays » avait instauré dans la Principauté de Liège la préfiguration d'un Etat représentatif, bien qu'on ne puisse pas encore parler d'une véritable représentation populaire.

 

 

Le projet de décret instituant une constitution wallonne fait référence en commençant à la « Paix de FEXHE ».

La Principauté de LIEGE en Europe.

Principauté.png