23/10/2017

FNC AWANS-BIERSET: COMMEMORATION OFFICIELLE DE L'ARMISTICE.

AWANS: COMMEMORATION OFFICIELLE DE L'ARMISTICE.

 

La FNC AWANS-BIERSET commémorera l'Armistice.

6456-logo_14-18.jpg

Jour férié patriotique, la Fête de l'Armistice souligne la fin des combats, la victoire des alliés et le retrait de l'armée allemande, après une terrible guerre mondiale de quatre ans. Le 11 novembre est la principale commémoration avec le 21 juillet. 

 

Cette Fête de l'Armistice commémore donc un événement de grande ampleur puisque c'est le 11 novembre 1918 qu'un accord fut signé dans la forêt de Compiègne. Dès l'échec de leur contre-offensive de juillet 1918, les Allemands avaient compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire. En outre les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes et fraîches étaient arrivées en renfort des Anglais et des Français.

 

Le 3 octobre, l'empereur Guillaume II avait nommé comme chancelier un modéré, le prince Max de Bade, espérant qu'il saurait obtenir des conditions de paix convenables. Cela devenait urgent car l'Allemagne basculait dans l'anarchie et la guerre civile et que ses alliés cessaient les combats l'un après l'autre.



Faut-il continuer de commémorer l'Armistice ? Oui, car l'Armistice est un marqueur de l'identité nationale. Chaque année, depuis plus de 90 ans, les Français et les Belges de toutes origines, de tous âges et de toutes opinions se remémorent le 11 novembre. L'Armistice a été ressenti par les contemporains comme un immense espoir. On a cru que la guerre à laquelle elle mettait fin serait la dernière, la «der des der». L'Armistice, automnale et recueillie, rappelle le sacrifice des soldats morts pour la Patrie pendant la Grande Guerre mais aussi la suivante. C'est aussi, en quelque sorte le prolongement, patriotique, de la Toussaint.

Aussi, les commémorations du 11 novembre ont, à présent, souvent une dimension pacifique: plutôt que de célébrer la victoire, on commémorera la mémoire des millions de soldats morts au combat afin de transmettre aux nouvelles générations le souvenir d'une véritable hécatombe qui aurait être la dernière.

Ce rituel, souvent qualifié de désuet, a la vertu de rappeler à chacun, notamment aux plus jeunes, que la paix et la prospérité sont des biens précaires qui ne peuvent être conservés qu'au prix de la cohésion nationale...

Dans cet esprit, la FNC "AWANS-BIERSET et Environs" commémorera l'anniversaire de l'Armistice, en collaboration avec la FNAPG et les Administrations communales d'AWANS et de GRÂCE-HOLLOGNE.

 

Selon la tradition, le programme se déroulera sur deux journées: le jeudi 9 novembre consacré essentiellement aux écoles et le samedi 11 novembre, jour de la commémoration officielle.

 

Conformément à ce qui a été expliqué ci-avant, notre section FNC accorde une grande importance à la participation des écoles. Sur les deux jours, huit écoles participeront à nos manifestations.

 

Pour nous, cette participation scolaire est vue comme une réussite. Organiser une fiesta, nous paraîtrait déplacé.

14-18 21.jpg

Jeudi 9 novembre: Plus spécialement réservé aux écoles.

09H15: VELROUX ( Monument aux Morts )

09H45: BIERSET ( Monument aux Morts )

10H00: BIERSET ( Monument soldat GIROUL )

10H30: FOOZ ( Cimetière )

10H50: HOGNOUL ( Ancienne Maison Communale )

11H10: AWANS ( Carré d'Honneur )

14H00: GRÂCE-HOLLOGNE ( Cimetière de HOLLOGNE-AUX-PIERRES )

 

Samedi 11 novembre: Commémoration officielle.

Le matin:

09H30: FOOZ ( Stèle soldat LAMENS )

10H00: AWANS ( Office religieux à l'église paroissiale )

10H40: AWANS ( Carré d'Honneur )

10H50: AWANS ( Place Communale, si l'avancement des travaux le permet )

11H00: Réception à la petite salle du Hall Omnisports.

 

L'après-midi:

15H15: HORION ( Cimetière de FONTAINE )

15H30: HOZEMONT: Monument aux Morts ( Rue du Huit Mai ).

AWANS perpétuer la mémoire ( Proximag ) 001.jpg

19:48 Écrit par P.B. dans Actualité, Général, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.