24/09/2017

On a dignement inauguré la nouvelle plaque du soldat Nöel LEDOUBLE.

FORT DE LONCIN: 103 ans après la catastrophe, un soldat retrouve son identité.

21617540_1267682516710422_1878718077712040533_n.jpg

En août 1914, le fort de LONCIN fut parmi les derniers forts de Liège à subir les bombardements allemands. Le Fort de LONCIN fut bombardé massivement, depuis le centre-ville de Lège, pendant trois jours, du 12 au 15 août. Le Fort eut à subir la puissance de la " Grosse BERTHA ". Le 15 août 1914, un des deux magasins à poudre du fort, qui contenait encore 12 tonnes de poudre, explosa. Cette explosion détruisit le cœur du fort, tuant 350 de ses 550 soldats de garnison.

La plupart des corps reposent encore sous les décombres du fort. La destruction du fort de LONCIN fut immédiatement exploitée par la propagande allemande en Allemagne même et vis-à-vis des adversaires, mettant en place le mythe des " Grosses BERTHA", énormes mortiers de calibre de 42 cm, symbole de la supériorité allemande.

Ainsi, pendant 103 ans, on a cru le soldat LEDOUBLE enseveli dans la poudrière du Fort de LONCIN. Jusqu’en mars 2017, on était convaincu que le soldat Noël LEDOUBLE de VILLERS l'EVÊQUE ( AWANS ) faisait partie des héros ensevelis à jamais dans les décombres du Fort. Depuis, sa famille, venait régulièrement, chaque 15 août, au fort de LONCIN pour lui rendre hommage.

En réalité, il n'avait jamais reposé là. Blessé lors de l’explosion, il fut évacué vers l’hôpital militaire Saint-Laurent où il mourut le 17 août. En fait, il fut inhumé au Cimetière de Sainte WALBURGE sous le nom de Noël LEDOUP.

C'était une énigme: Noël LEDOUP, un soldat qui n’avait jamais existé. Quelqu'un était donc inhumé sous une fausse identité. Patrick GALAND, historien, a résolu cette énigme. Voici ce qu'il dit: " « Lors de son hospitalisation, ce soldat était déjà mourant. Il est probable qu’il n’a pas pu correctement communiquer son identité. On peut imaginer qu’il l’a dite dans un souffle… En tout cas, il été officiellement identifié sous le nom de Noël Ledoup…".

B9711557701Z.1_20170329004559_000+G5B8PN67Q.1-0.jpg

En fait, la véritable identité, à l'état-civil, de Noël LEDOUBLE était Charles LEDOUBLE. Selon une coutume fréquente à l'époque, le premier prénom était remplacé par un autre prénom usuel. En outre, la prononciation à la liégeoise transformait "LEDOUBLE" en "LEDOUP". Prénommé à l'état-civil Charles Julien Joseph Noël LEDOUBLE, il était né le 16 mai 1893, fils de Charles Joseph et de VAVEDIN Marie Anne Joseph Antoinette. Il avait à peine plus de 20 ans quand il fut appelé sous les armes au fort de LONCIN.

On a donné son nom à l'une des rues de Villers l'Evêque (entité d'Awans) en province de Liège, cette chaussée Noël LEDOUBLE est la portion de la N3 qui traverse Villers l'Evêque.

La nouvelle plaque portant le nom de Charles dit Noël LEDOUBLE a été placée le vendredi 22 septembre 2017, à l’occasion d’une cérémonie émouvante rehaussée par la présence du Colonel HAMES commandant militaire de la Province de Liège, des représentants du Front de Sauvegarde du Fort de LONCIN dont le Président Fernand MOXHET, de diverses autorités civiles dont le bourgmestre d’AWANS, Pierre-Henri Lucas.

LEDOUBLE 2.jpg

Représentaient la FNC, le Président Provincial J.C. LAMOTTE et le Président du Groupement Régional, P. BEAUJEAN. Etaient également présents six porte-drapeaux dont les représentants des sections FNC d'AWANS et de VILLERS l'EVÊQUE.

IMG_0204-r-La-famille-Ledouble.jpg

19:03 Écrit par P.B. dans Actualité, Général, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.