26/08/2016

Vendredi 9 septembre, cérémonie d'hommage aux morts du Refuge SAUMON.

 

BIERSET: 9 septembre 2016, Cérémonie d'hommage au Refuge SAUMON.

Parmi les nombreuses commémorations organisées dans la province de LIEGE, en hommage aux femmes et aux hommes, combattants de 1940-1945 pour la liberté, il y a celle organisée ce vendredi 9 septembre 2016 à l'ancienne Base de BIERSET par le WHITE BISON.

Cérémonie patriotique organisée le 9 septembre 2016 de 10:30 à 11:00 à l'Ancienne caserne militaire de BIERSET - rue de Velroux. Pour renseignements: s'adresser à Daniel Grégoire téléphone 0475 78 64 67.

Comme c'est la tradition, la section FNC "AWANS-BIERSET " y participera avec trois drapeaux.

 

Cela nous amène à un petit historique à la fois de la Base de BIERSET, du refuge SAUMON et du White Bison.

 

L’aéroport de LIEGE, autrefois "Base de BIERSET" a connu depuis une vingtaine d’année un développement remarquable de ses activités civiles. Il est maintenant uniquement connu pour cela, sauf pour des initiés ou des amateurs d'histoire.

 

Pendant un certain nombre d'années, les activités civiles et militaires ont dû coexister comme voisins. Maintenant, l'aéroport militaire a disparu.

 

Cela ne doit pas nous faire oublier le passé militaire de plus de nonante années de BIERSET. Pour perpétuer le souvenir de la base de BIERSET, une fraternelle d’anciens s’est créée sous la dénomination « White Bison ».

WB08.jpg

Cette Fraternelle maintient diverses activités: elle a créé un petit musée en 1988. Elle organise également diverses activités patriotiques autrefois assurées par la Base de BIERSET dont notamment une cérémonie annuelle en souvenir du "Refuge SAUMON" de l'Armée Secrète.

 

Replongeons-nous sur les années terribles de 1940 à 1945.

 

En 1940, occupation de la base par les troupes Allemandes: le 13 mai, des Junkers JU52 arrivent sur l'aérodrome de BIERSET. Trois seront abattus par les salves tirées à partir du Fort de Flémalle. Le 15 mai, la plaine est occupé par un Staffel de trois Schwärm, comptant de 7 à 12 Junkers 88. Le 25 mai, le Major Oskar Dinort occupe Bierset avec ses Junkers 87, Stuka de sinistre mémoire.
Les Allemands continuent à s'installer sur la plaine, des mitrailleuses sont installées aux quatre coins. les bâtiments sont peints pour tromper l'adversaire: un en boulangerie, un autre en boucherie, etc......Vues du ciel, ces installations ont l'allure d'un paisible village. Un immense treillis de camouflage recouvre la caserne, la préservant ainsi des reconnaissances aériennes.

 

De 1941 à 1944, l'activité aérienne fut fortement réduite, les Allemands effectuant divers travaux d'aménagements.

 

En 1944, actions de sabotage par le "Refuge Saumon": Les hommes de l'Armée Secrète, mobilisés depuis le débarquement des Alliés en Normandie, se sont regroupés dans les refuges pour préparer leur arrivée. Dans la région liégeoise, l'un d'eux est établi à FLEMALLE au lieu-dit " aux Cahottes ": le Refuge Saumon. cela faisait partie des opérations de harcèlement armé entamés dès le début de septembre 1944.

Le peloton Monet de la première compagnie du Refuge s'était d'abord emparé d' armes allemandes par une habile embuscade. Il se croyait prêt à attaquer, le 5 septembre, la Base de BIERSET. Au départ, cela sembla bien se dérouler: ils font prisonniers les soldats allemands qui y sont installés. Mais ces derniers reçoivent des renforts inespérés. Le rapport de force déséquilibré oblige la compagnie à se replier sur le Fort de HOLLOGNE d'où chacun doit regagner individuellement LONCIN. Trois hommes vont alors tenter de récupérer leurs bicyclettes, ils sont pris et torturés par l'ennemi. Leurs corps sont retrouvés, une dizaine de jours plus tard, atrocement mutilés.

 

Fin 1944, suite à l’offensive alliée, BIERSET est occupé par le 42ème Groupe de la 9èmeAir Force qui va jouer un rôle déterminant. En effet, les chars américains risquaient d’être immobilisés faute de carburant, le ravitaillement par route ne suivant pas à une cadence suffisante. L’opération « Red Bull Express » est mise sur pied. Un pont aérien est créé entre l’Angleterre et BIERSET. L’aérodrome va accueillir chaque jour plusieurs centaines de C-47 Dakota, chargés des précieux fûts de carburant. Les atterrissages se succèdent à un rythme effrayant, avec à certains moments un mouvement toutes les 20 à 30 secondes. Cela ne se fait pas sans casse et plsuieurs crash se produisent en raison de la mauvaise météo et des risques du vol en formation. Quand le terrain est saturé, les Dakotas attendent par pelotons de 24 l’autorisation d’atterrissage.

 

Pour rappel: environ 4 000 membres de l'Armée Secrète belge périrent jusqu'à la Libération:

  • 1 068 en action (dont 9 femmes)

  • 657 furent exécutés (dont 8 femmes)

  • 2 195 sont morts durant leur incarcération (dont 52 femmes)

  • 12 périrent à la suite d'un accident en service commandé (dont 1 femme)

Ici: la photo du Monument de BIERSET.

Web-Historique-recto.JPG

Ici: la photo de la remise d'un drapeau, après la guerre au Refuge Saumon. A COINTE, le 26 mai 1946.

SAUMON.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.