07/07/2016

Les femmes et la guerre: des hommages mais peu de reconnaissance !

Hommage au rôle des femmes durant les deux guerres.

 

Cet article est extrait du Journal des Combattants ( N° avril/mai 2016 )

Il émane de la section FNC d'AYWAILLE.

Sous la signature de la secrétaire , Mélanie LEPONCE.

 

femmes-pendant-la-guerre-14-18-5-638.jpg" De manière générale, lorsqu'on parle de la guerre, on imagine tout de suite un grand nombre d'hommes qui livrent un dur combat sur les champs de bataille. Mais la guerre, ce n'est pas seulement les hommes. La guerre, ce sont aussi les femmes, des femmes qui du jour au lendemain se sont retrouvées cheffes de famille, qui ont participé à la résistance, qui ont soigné les soldats, qui ont fait tourner les usines, qui envoyaient des courriers aux soldats alliés pour les encourager.

 

Toutes ces dames ont contribué à l'émancipation des femmes. Prenons l'exemple de Gabrielle PETIT. Elle a su résister par l'intelligence en espionnant les mouvements de l'occupant, c'est pour cette raison qu'elle sera exécutée le 1° avril 1916.

GP.jpg

Citons encore Edith CAVELL, cette résistante avait ouvert une école d'infirmières en 1909, ce qui lui permettra de soigner de nombreux blessés des armées alliées et aidera également de nombreux alliés à passer la frontière vers les PAYS-BAS afin qu'ils ne soient pas faits prisonniers par les Allemands.

ec-memorial-london2.jpg

 

Bravo à toutes ces dames qui, dans l'ombre, ou la lumière se sont investies dans le combat pour notre liberté et notre démocratie. C'est par la reconnaissance et les hommages que nous devons perdurer la mémoire, hommes, femmes et enfants méritent toute notre reconnaissance, ils ont tous joué un rôle important."

Hélas, après la première guerre, le pays ne se montra guère reconnaissant envers les femmes. L'essentiel des préoccupations était le reclassement des hommes qui rentraient du front ou des camps de prisonniers. 

On rata le coche du suffrage universel. Celui-ci fut accordé uniquement aux hommes. dans ce cas-ci, aussi, on pensait avant tout à récompenser les combattants rentrant du front.+

En 1919, un nombre limité de femmes obtint le droit de vote: les mères et les veuves de militaires et de civils tués par l'ennemi ainsi que les femmes emprisonnées ou condamnées par l'occupant. On considérait qu'elle remplaçaient l'homme qui aurait dû bénéficier du droit de vote.

En 1920, la loi du 15 avril accorda le droit de vote aux femmes aux élections communales (à l'exception des prostituées et des femmes adultères). On se montrait donc extrêmement moralisateur: pourquoi exclure les femmes adultères et pas les hommes adultères ?

Les femmes ont également le droit de se faire élire à la Chambre et au  Sénat, même si elles n'ont pas le droit de voter aux élections législatives. (droit de Suffrage "universel" accordé aux hommes)

Après la seconde guerre, il fallut encore attendre plusieurs années. En 1948: le droit de vote des femmes aux élections parlementaires, ainsi qu'aux élections provinciales fut reconnu par la loi.

En 1949: première participation des femmes aux élections législatives

 

 

 

Les commentaires sont fermés.