28/04/2016

Pourquoi commémorer le 8 mai ? Texte du " Message du C.A.P.O.R.A.L.

Dernièrement, un article à ce sujet a été publié sur ce site. Comme en écho, je reçois, ce jour, le bulletin d'OUPEYE " Le Messager du C.A.P.O.R.A.L. "

Pour gouverne "C.A.P.O.R.A.L." signifie " Comité de associations patriotiques pour le regroupement des activités locales.

Un texte sur le même thème y a été publié. On le reproduit ci-après. Il mérite toute notre attention. Il conforte et complète notre propre contribution.

Le texte s'intitule, modestement: " Petite réflexion personnelle "

" A quoi ça sert de commémorer le 8 mai, le 11 novembre ? C'est une question que l'on pose depuis un certain temps, et de plus en plus ! Et nous répondons chaque fois par des paroles prononcées par d'autres avant nous, du style '' Ceux qui ne savent pas se rappeler le passé sont condamnés à le revivre'' ( Georges Santayana )

Et certains de dire alors: '' De toutes façons, que voulez-vous que nous fassions ? Ce n'est pas nous qui décidons de ce qui va se passer !''

Et pourtant, les pages d'histoire sont pleines de ces gens qui n'étaient pas appelés à décider de l'avenir de leur pays. Vous voulez des exemples ? Chez nous ? Ils fourmillent !

En 1914, sans remonter trop loin, qui a permis à notre petite armée de se retrouver à l'abri de la poursuite allemande après la retraite d'ANVERS ? Un simple éclusier qui a l'idée d'inonder la plaine de l'YSER, ce qui va empêcher l'ennemi d'exterminer nos soldats, mais aussi de défendre le secteur ainsi formé pendant quatre longues années. Ce n'est pas le roi, ni ses ministres qui ont eu cette idée, mais un simple habitant, comme vous et moi.

Un autre exemple durant la même guerre ? Tous ces petits résistants qui surveillaient les lignes de chemin de fer près de chez nous, ont pu signaler au ré&seau de Dieudonné LAMBRECHT qu'un nombre beaucoup plus important que d'habitude de troupes et de matériel arrivaient en Champagne. Les Français avertis, ils lancent une attaque avant que l'ennemi ne soit prêt, empêchant ainsi une avance allemande qui aurait pu être dramatique pour les alliés. S'agissait-il du roi, d'un président, d'un ministre qui était intervenu en premier ? Non, c'étaient des citoyens, comme vous et moi..

Des exemples comme ceux-là, nous pourrions en citer bien d'autres car ces faits se sont répétés durant la seconde guerre mondiale, mais aussi entre les guerres. Les services de contre-espionnage, pour ne citer qu'eux, même s'ils ne sont pas toujours fiables, empêchent bien des problèmes entre états.

Il ne faut pas oublier qu'il faut toujours être prêt à jouer un rôle positif dans l'histoire de notre présent pour que l'avenir soit sans retour aux drames vécus par nos parents et grands-parents. C'est à cela que servent les commémorations, à garder la vigilance qui permettra à nos enfants de vivre dans la liberté gagnée par leurs ancêtres. Et il faut qu'ils le sachent. "

quote-ceux-qui-ne-peuvent-se-rappeler-le-passe-sont-condamnes-a-le-repeter-george-santayana-201413.jpg

 

Les commentaires sont fermés.