03/12/2015

Quelques mots sur la "Médaille de LIEGE".

La "Médaille de LIEGE"

( originale )

 

La "Médaille de LIEGE" fut une médaille commémorative de campagne décernée par la Ville de LIEGE , et non par l'Etat Belge, à ses défenseurs d'août 1914.

liege1bis.gif

 

liege1.gif

Cette médaille en bronze avait un diamètre de 34 mm et était pourvue d’un ruban rouge et jaune, aux couleurs de LIEGE. Ce n’était pas une médaille officielle mais elle était appelée " Médaille de LIEGE " et avait autant d’aura que la médaille de Verdun. Le port sur l’uniforme par des militaires en service actif fut toléré par le Ministre de la Guerre ( ainsi appelait-on à l'époque le Ministre de la Défense Nationale ).

 

L'avers montre le "Perron liégeois" sur un fond formé par une décoration qui ressemble à la décoration française de la Légion d'Honneur.

Le millésime "19 14" se trouve sur les 2 cotés du Perron et en exergue, il y a le texte "LA VILLE DE LIÉGE A SES VAILLANTS DEFENSEVRS".

 

Le revers représente une scène de guerre avec une coupole détruite sur le bord de la Meuse, quelques soldats qui la défendent encore et un soldat blessé.

 

Le ruban, aux couleurs de la ville de Liège, est rouge et jaune.

med-liege.jpg

 

La gravure avait été confiée au sculpteur liégeois Georges PETIT (1879-1958), également sculpteur du Monument de la Défense du Fort de LONCIN. La frappe avait été réalisée à la Monnaie Royale de Belgique par l’atelier MICHAUX.

 

Elle fut décernée pour la première fois en avril 1920 dans une cérémonie présidée par le Prince Léopold (futur roi Léopold III), alors Duc de Brabant et le Lieutenant-Général LEMAN qui avait été fait "Comte". Celui-ci avait été commandant militaire de la défense de LIEGE durant la bataille qui s'y déroula du 5 au 16 août 1914. Il s'était installé au Fort de LONCIN et s'y trouvait le jour de l'explosion. Le Fort de LONCIN, reconnu comme « Nécropole nationale » du Royaume, a payé un très lourd tribut à la Grande guerre, avec la mort de 350 soldats le 15 août 1914 sous un obus de « La Grosse Bertha ».

 

LEMAN fut anobli après la guerre à l'instar d'autres généraux qui s'étaient distingués. En reconnaissance nationale, ce titre de comte lui fut octroyé le 15 novembre 1919.

LEMAN.JPG

 

La défense acharnée de la ville et la résistance des forts avait contraint l'armée allemande à avoir recours à de l'artillerie de très gros calibres spécialisée contre les fortifications.

La "Médaille de Liège" fut décernée aux militaires belges, en grand nombre membres de la 3e division, qui participèrent à la défense de la ville de Liège entre le 5 et le 16 août 1914. Plus tard, elle fut également décernée aux résidents de la ville de Liège qui y furent condamnés à l'emprisonnement par un tribunal allemand suite de la bataille et qui reçurent la médaille du prisonnier politique.

La médaille originale était pourvue d’un ruban et avait été remise en avril 1920 aux 70.000 défenseurs de Liège - aussi bien militaires que prisonniers politiques.

Elle est accompagnée d'une lettre-brevet qui sert de diplôme.

 

brevet.jpeg

Il existe une autre médaille non officielle, la médaille des Victimes civiles 1914-1918.

A l'occasion du centenaire de la guerre 14-18, le Comité d'Entente des Groupements Patriotiques de Liège a souhaité laisser son empreinte en faisant frapper une médaille commémorative. Cette médaille reprend les motifs de la "Médaille de Liège".

 

Cette médaille est disponible depuis le mois de mai 2014 en trois versions :

- en OR titré à 999° de 6,22 gr de 21 mm de diamètre présentée en capsule et étui en velours. Vendue au prix de 325,-Euros hors frais d'expédition.

- en ARGENT titré à 925° de 22,85 gr de 37 mm de diamètre présentée en capsule et étui en velours. Vendue au prix de 49,- Euros hors frais d'expédition.

- en SIMILOR SABLE (couleur bronze) de 22 gr de 37 mm de diamètre présentée en capsule et étui de velours. Vendue au prix de 20,-Euros hors frais d'expédition.

Pour toute commande s'adresser directement à la Monnaie Royale de Belgique

 

 

 

Les commentaires sont fermés.