25/07/2015

AWANS, le 21 juillet 2015: Discours prononcé au nom de la FNC "AWANS-BIERSET"

Discours 21 juillet 2015 au nom de la FNC « AWANS-BIERSET ».

Panor-21-07-2015-AWANS-001.jpg

Mesdames, messieurs

 

Pour
 nombre 
d’entre 
nous, 

21 
juillet signifie 
défilés,
 festivités diverses, réceptions officielles.
 Mais 
quel est 
le
 sens
 de
 cette fête ?Dans tous les pays elle commémore une date historique fondamentale. Chez nous, c'est la reconnaissance définitive de la Belgique comme nation indépendante, en 1831, le jour où le Roi Léopold prêta le serment constitutionnel.

 

Malheureusement, le 
temps aidant, on se
 sent
 moins 
concerné
 par 
des événements
 aussi lointains. Pour la FNC, c'est une occasion de manifester son patriotisme.

 

Le patriotisme n'est pas quelque chose de ringard ni une notion puérile. Ce n’est pas non plus un gros mot ! Ni quelque chose de ridicule. On doit redevenir patriote et fier de son pays. Le problème, c’est que, ayant rangé le patriotisme dans le tiroir des notions désuètes, on a ainsi, parfois, laissé le chemin libre à des personnes ou des groupes mal inspirés qui ont assimilé « nationalisme » avec « patriotisme ». Il faut rappeler la différence qui existe entre « nationalisme » et « patriotisme ». Il vaut mieux être patriote que nationaliste.

 

Le nationalisme est une doctrine qui consiste à accorder la primauté à une certaine idée de l'intérêt national par rapport aux autres intérêts, ceux des autres nations mais aussi ceux des individus. Dans l'histoire, sous l'impulsion de certains gouvernants et dirigeants extrêmistes, le nationalisme a souvent été utilisé dans des manipulations conduisant au totalitarisme et à la guerre. Le 20°siècle en apporte nombre d'exemples. Le début du 21° ne s'annonce pas meilleur !

 

Le patriotisme, lui, n'est pas une doctrine, mais un sentiment d'appartenance à un pays, à son passé, à une région, un village, à des valeurs communes. Le patriote est fier de défendre les intérêts de son pays et des valeurs auxquelles il est attaché, y compris par les armes et au péril de sa vie, s'il ressent cela comme son devoir d'homme et de citoyen.

 

Le patriotisme réunit et dépasse tous les courants philosophiques ou religieux qui traversent la nation, tous les modes de pensées et les expériences de vie. Mais cela ne signifie pas que l'on abandonne toute lucidité, tout esprit critique. Être patriote implique l'exigence. On doit rester vigilant et ne permettre aucun écart des valeurs communes. On peut rappeler la parole de Jean JAURES, pourtant souvent taxé d'antipatriotisme alors qu'il s'agissait d'un antinationaliste.:  « La patrie n’est et ne reste légitime que dans la mesure où elle garantit le droit individuel ».

 

Le nationalisme, au contraire, ferme les yeux sur tout, n'admet aucune critique. Le 20°siècle a vu glorifier des dictateurs brutaux et corrompus. Le nationalisme respire la supériorité, la fatuité, l' insolence. Ce concept est très prisé par les dictatures qui l'utilisent pour enrégimenter leurs peuples.

 

La Fédération nationale des combattants, fondée en 1919, se définit clairement comme patriote. A sa fondation, elle rassembla 198000 membres ayant vécu 14-18. 198000 civils appelés sous les armes ou engagés volontaires pour défendre la patrie. Après 1945, elle accueillit les combattants de la seconde guerre. Ces gens ont résisté et se sont battus pour chasser l’occupant et combattre les idées de haine. Personne n'était mieux placé qu'eux pour savoir les horreurs provoquées par les doctrines nationalistes exacerbées.

 

 

Victimes d’un manque de motivation, les associations patriotiques éprouvent des difficultés. Dans beaucoup de communes, elles ont finit par disparaître ou ne regroupent plus que quelques membres sans activités propres. Dans notre commune, nous avons encore la chance de compter trois sections FNC actives. Nous éprouvons quand même des difficultés. Nous ne trouvons plus grand monde à se proposer de porter le drapeau et ce, tant lors des commémorations que pour les funérailles des derniers anciens. Si des personnes intéressées pouvaient se manifester. Nous demandons également quelques personnes pour nous aider à organiser le 11 novembre. Pour cela comme pour les drapeaux, cela ne prend que quelques journées sur l'année. Mes collègues des autres sections et moi-même sommes à votre disposition. Une belle façon de montrer son patriotisme !

Le Secrétaire-Trésorier

Pierre BEAUJEAN

19:28 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.