29/08/2014

En FRANCE, il y eut des Monuments aux Morts contestés: Celui de CHATEAU-ARNOUX

Encore un Monument aux Morts contesté, parce que pacifiste.

Le Monument de CHATEAU-ARNOUX.

Sur le Monument aux Morts de CHATEAU-ARNOUX, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, on peut lire cette inscription pacifiste « Pax, Vox Populi ». Ce monument est érigé Place de la Résistance.  Commandé dès 1921, il fut érigé en 1928.

C'est le titre du poème du maire Victorin MAUREL gravé sur le monument. Voilà un  exemple de monument aux morts résolument pacifiste.  Comme pour le Monument aux Morts de GENTIOUX,  le sous-préfet n’était pas présent lors de l’inauguration.

 

Ce monument représente un homme qui brise son glaive sur son genou, derrière lui une femme pleure. Au sommet, un globe terrestre est entouré d’un rameau. 

 

Chateau vArnoux.jpg

 

 

chateau 3.jpg

 

 

Cela symbolise ainsi la douleur et la révolte après la perte d'un fils au cours de la Guerre de 14-18

Comme pour GENTIOUX, ce monument a été, en quelque sorte, réhabilité. Pour gouverne, il faut signaler la manifestation du 8 mai 2014. Un drapeau du "SOUVENIR FRANCAIS" a été remis au Collège de CHATEAU-ARNOUX, en récompense du Concours National de la Résistance et de la Déportation, devant l'Inspecteur de l'Académie, le Sous-Préfet, le délégué du "SOUVENIR FRANCAIS"  et diverses personnalités dont, notamment, des voitures militaires américaines et des officiers.

 

chateau 4.jpg

 

 

IMG_4700-7a148.jpg

 

Ce Monument aura donc attendu 86 ans !

 

Chateau 2.jpg

 

PAX... VOX POPULI
Passant incline-toi devant ce monument !...

Vois cette femme en deuil montrant les hécatombes
Ses yeux taris de pleurs, scrutent au loin les tombes
Où dorment tant de preux, victimes du moment !...
Ils firent ces héros le solennel serment
De fermer à jamais les noires catacombes
Arrière, disent-ils, les obus et les bombes
Et sois bénie, ô paix, sœur du désarmement !...
Passant, incline-toi ! Regarde cette mère !...
Elle clame à son fils : « la gloire est bien amère
La gloire, ô mon enfant, est là, chez nos grands morts
Mais, sache désormais, que la guerre est un crime
Qu’elle laisse après elle, à de cuisants remords,
Ceux qui firent sombrer les peuples dans l’abîme.

    Victorin Maurel, maire de Château-Arnoux (1868-1935), instituteur..

Voir aussi sur Facebook: AWANS, commémoration 14-18"

 

 

Les commentaires sont fermés.