25/08/2014

AWANS en 1955: la Fête des Combattants.

FNC d'AWANS en 1955:

La Fête des Combattants à AWANS.

 

 

 

1955: Cela fait maintenant 59 ans ! Qui se souvient encore ?

Trouvé dans le carnet des procès-verbaux des réunions du Comité de la FNC "AWANS-BIERSET", ce compte-rendu d'une réunion qui s'était déroulée le 4 août 1955.

" Fête des Combattants ( 3° dimanche de septembre )

Le Président signale que

a) Pour le concert J.B. ne saurait être prêt pour faire une troupe pour septembre, mais bien pour décembre. Il ne prendrait comme acteurs que des membres de la FNC, 9 acteurs suffiront. Ainsi cette troupe ne jouera qu'une fois par an et pour la FNC.

b) Pour le bal, les écoles n'ont pas congé le mardi de cette fête. On pourrait cependant donner congé aux gardiennes, mais ce n'est pas à conseiller, pense le Bourgmestre qui préfère que non. Si l'on fait bal le lundi, il y aura probablement peu de monde, et le dimanche après-midi non plus à cause des sports, et le dimanche soir, il y aura bal au "Peuple".

J. G. demande quel fut le bénéfice net du bal de l'an passé: 250 Frs. Il estime que l'on se donne beaucoup trop de peine pour un bénéfice presque nul.

G.T. conseille de corser le bal par certaines particularités: danser avec une orange... On propose aussi des chapeaux à fournir par le fournisseur de bière. Faire d'abord une sortie avec le camion et l'orchestre dessus, aller jusqu'à BIERSET et un porte-voix. A l'entrée, un billet de tombola à 5 francs, ce qui ferait 100 personnes  x 5 = 500 frs, photo de goupe....

Pour les affiches, se mettre en rapport à St Michel qui les fait à 2 frs/ pièce.

Le haut parleur de la salle a coûté l'an passé 300 Frs.

Pour les lots de tombola, on ne ferait appel qu'à l'étranger dans les fournisseurs des lots de jadis.

Fourniture de la bière, cette fois-ci, c'est le tour de J. NIHON.

Forains:

R.D. donne la liste des forains retenus jusqu'ici:

la chenille de l'an dernier: 500 Frs ( acompte reçu 200 Frs )

Appareils automatiques DOSSIN Albert: 150 Frs ( acompte reçu 20 Frs )

Carrousel enfants REEKMAN: 300 Frs ( acompte reçu 100 Frs )

Carrousel à chaînes DELETTRE: 200 FRs ( acompte reçu 100 Frs )

Friture et tir: 100Frs + 100 Frs = 250 Frs ( acompte non encore versé )

Total: 1400 Frs ( dont 420 Frs déjà versés )."

La réunion suivante a lieu le 19 août 1955. On n'y fait plus mention de cette fête. Nous ne saurons donc jamais comment on a résolu les fameux problèmes du bal !

Il n'y a plus de procès-verbal de réunion avant le 12 octobre. nous y trouvons la présentation des comptes de cette fête:

" Le Trésorier donne les comptes de la "Fête des Combattants"

Recettes 9.002,00 Frs - Dépenses 5481,25 Frs = Bénéfice 3.540,75 Frs dont 2950 Frs de billets de tombola et 1485Frs payés par les forains.

Il reste à payer 3 communications téléphoniques.

L'an dernier ( 1954 NDLR ), le bénéfice n'était que 1004 Frs.

Les verres au bal ont été vendus 5 Frs au lieu de 6 Frs l'an passé.

On préconise pour l'an prochain de voir s'il ne serait pas nécessaire d'avoir un gros lot important, en sacrifiant une certaine somme pour cet achat."

 

Au-Bournat-la-vie-a-la-Belle-Epoque_article_main.jpg

 

Carrousel à chaînes tels qu'ils existaient à l'époque ( ici, reconstitué )

Quelques petites remarques en général et relatives à AWANS en particulier:

* il existait plusieurs fêtes dans la localité. La FNC semble donc avoir été, pendant un certain temps, l'organisatrice d'une d'entre elles: le 3° dimanche de septembre. Où se déroulait-elle ? Qui s'en rappelle ?

* les bals que la FNC organisait se déroulaient - cela m'a été rapporté par des anciens maintenant décédés - dans les locaux de l'école communale. Les  anciens combattants membres de la FNC se chargeaient de déblayer les classes ...et de remettre tout en état le lendemain. Se posait le problème des congés éventuels des enfants lorsqu'on était en période scolaire et que le bal avait lieu un dimanche.

* on parle du "Peuple ". Il s'agit de l'ancienne Maison du Peuple située Rue des Ecoles.

* en 1955, il y avait manifestement plus de forains présents que maintenant. Ils payaient pour pouvoir s'installer...

 

Les commentaires sont fermés.