13/08/2014

1914: Recours massif aux troupes des empires coloniaux.

Guerre de 14-18:

Recours massif aux empires coloniaux.

Ce fut le cas pour la FRANCE et le ROYAUME -UNI. 

L'Empire britannique sollicita à fond les ressources humaines de ses dépendances:

* L'INDE fournit 938000 hommes;

* Le CANADA, 458000;

* L'AUSTRALIE, 332000;

* L'AFRIQUE DU SUD, 136000;

* LA NOUVELLE-ZELANDE, 112000.

La FRANCE eut recours à

* L'AFRIQUE de l'OUEST qui fournit 166000 hommes;

* L'ALGERIE, 140000;

* L'INDOCHINE, 50000;

* LA TUNISIE, 47000;

* LE MAROC, 24300.

L'Empire britannique mobilisa  donc, dans ses colonies, près de 2 millions d'hommes soit quatre fois plus  que la FRANCE.

Cependant, cela doit être nuancé. A l'exception de l'INDE où l'on recruta des "indigènes", les autres soldats provenaient de "dominions". Un dominion est, au départ, une colonie britannique mais devenu indépendant. Ils pouvaient s'occuper eux-mêmes (à part quelques exigences imposées par LONDRES ) de leurs finances, de leur politique intérieure, de leur commerce  et de  commerce (ici aussi à l'exception des exigences de la métropole). Il a droit à une force armée se rapportant en dernier lieu au Royaume-Uni. Par exemple, l'armée canadienne était partie intégrante de l'armée britannique jusqu'en 1917. c'était aussi le cas de l'AUSTRALIE, de la NOUVELLE-ZELANDE et de l'AFRIQUE du SUD.

 

Australie 1915.jpg

 

Affiche de recrutement australienne.

 

Canada vers 1914.jpg

 

Au CANADA, appel aux canadiens francophones.

 

Troupes indiennes.gif

 

Les Britanniques insistent sur l'amitié entre les troupes "anglaises" et les troupes indiennes.

Pour l'Empire colonial français, les Africains de l'Ouest, surtout les Sénégalais, formèrent le gros des troupes coloniales avec les soldats issus du Maghreb. 

 

sénégalais.jpg

 

Tirailleurs sénégalais.

 

300px-Le_Drapeau_du_4èmeTirailleurs_en_1917_-.gif

 

Tirailleurs algériens autour d'un drapeau français.

Une analyse détaillée des pertes humaines fait ressortir que  les tirailleurs sénégalais furent autant victimes des maladies pulmonaires que des faits de guerre. Les africains souffrirent énormément du froid à tel point que des mesures protectrices furent prises dès 1915. Ils furent expédiés en camps d'hivernage et ainsi mis relativement mieux à l'abri des rigueurs de l'hiver.

N'oubliez pas sur facebook: "AWANS, commémoration 14-18 "

 

AWANS 14-18.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.