27/12/2011

ATHENEE ROYAL DE WAREMME: DISCOURS DU 11 NOVEMBRE 2011

Voici, reçu par le bulletin trimestriel de l'Association "SOUVENIR et CIVISME" de WAREMME, le discours préparé par un élève de l'Athénée de Waremme à l'occasion de la cérémonie du souvenir.

 

Façade cour intérieure déformée.jpg


Il s'agit de Mehdi DOLORIS, élève de Rhéto de l'A.R.W.

" Messieurs les anciens combattants, Madame la Préfète, mesdames et messieurs les professeurs, chers amis.

   Si nous sommes ici en ce jour de novembre, c'est afin de perpétuer le souvenir de cette lutte qui fut menée contre les envahisseurs. En effet, au cours du siècle dernier, par deux fois, la Belgique fut mêlée, bien malgré elle, à une terrible tragédie: la Guerre. Deux conflits meurtriers que nous n'avons pas voulus, mais face auxquels il a fallu se montrer courageux et déterminé; contre lesquels, la jeunesse de notre pays n'a pas hésité à se dresser. Pourtant devant elle se trouvait un ennemi redoutable, puissan,t contre lequel résister semblait peine perdue.

   Pourquoi risquer sa vie dans une cause peut-être perdue d'avance ? C'est simple, ces jeunes étaient avides de libertés, prêts à tout pour défendre leurs amis, leur famille, leurs valeurs...en un mot leur patrie.

   Cette attitude doit-elle nous surprendre ? NON, bien évidemment !!! En effet, près d'un siècle après la Première Guerre Mondiale, nous constatons que lutter pour de tels idéaux peut encore être d'actualité. Les récentes révolutions du "Printemps arabe" nous l'ont bien prouvé. Combattre la dictature pour la liberté est primordial, même encore aujourd'hui où, pour nous, vivre en démocratie semble être une évidence. Pourtant, nous devons rester vigilants car de telles tragédies peuvent toujours se reproduire. Ne dit-on pas que " Celui qui oublie son passé est condamné à le revivre." ?

   Aujourd'hui, le 15 novembre, c'est la fête du Roi, alors comment ne pourrais-je pas parler du courage de notre armée sans également mentionner le "Roi Chevalier". En effet, Albert I° s'est battu vaillament pour que notre pays continue d'exister. Pourtant depuis un an et demi il doit, probablement, se retourner dans sa tombe en voyant ces politiciens tergiverser quant à notre avenir et quasi détruire ce pourquoi lui et tant d'autres se battus: la Belgique. Mais finalement, il semblerait qu'il puisse continuer de reposer en paix puisque la raison va peut-être l'emporter. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

    Cependant, les soucis continuent malgré tout de se succéder puisque maintenant nous sommes en train de connaître la , déjà fameuse, "Crise de la dette". Soyons vigilants, car elle pourrait conduire à un repli sur soi-même et faire encore le jeu des nationalistes. Ils sont malheureusement déjà si présents parmi nous au travers de partis soi-disant démocratiques, mais en réalité liberticides.

   Alors profitons de cette journée pour d'une part, continuer notre devoir de mémoire pour tous ces hommes et femmes qui sont morts pour nous; et d'autre part faire la promesse que nous continuerons d'être vigilants, comme vous l'avez été, face au danger que continue de représenter le nationalisme. "

18:03 Écrit par P.B. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.