17/02/2011

AWANS-BIERSET: NOUVELLES DE LA SECTION FNC.

 

 L'an dernier, la section a été cruellement touchée par le décès de plusieurs membres effectifs qui en étaient, depuis des années, les piliers: le Président Julien BRAND, le Trésorier adjoint Julien ROMPEN ainsi que deux commissaires, Julien GILNAY et Albert FOX. Ces deux derniers étaient également responsables de la section de la FNAPG.

 

Malgré ces décès, notre nombre de membres est resté stable. Nous avons enregistré quelques nouveaux membres sympathisants. Nous avons pu trouver un second porte-drapeau. Mais notre problème reste toujours l'étoffement du Comité. Un nouvel appel est lancé aux membres. Il importe que lorsque nous prenons une décision, celle-ci reflète le plus possible la sensibilité de l'ensemble de la section.

 

Nous pourrons donc continuer à assurer les manifestations patriotiques. Nous ne pensons pas qu'il faille en finir avec ces commémorations, plus de 90 ans après l'Armistice et plus de 65 ans après la Libération. On ne peut les considérer comme de simples rituels un peu désuets. Ils ont la vertu de rappeler à chacun, et notamment aux plus jeunes, que la paix et la liberté sont des biens précieux mais précaires qui ne peuvent être conservés qu'au prix de la cohésion nationale et de sacrifices.

 

Ce sont les contacts noués pendant les deux guerres et après celles-ci qui nous ont donné, entre autres choses, le suffrage universel et notre modèle de sécurité sociale et de concertation sociale. Ce n'est donc pas un hasard si certains veulent, de façon souvent sournoise, rompre avec cette solidarité en manipulant la sécurité sociale. Ce n'est pas un hasard non plus si l'on entend, de temps à autre, certains remettre en cause le vote obligatoire. Admettre la fin de cette obligation, c'est admettre que le droit de vote ne présente pas une grande valeur. N'oublions pas que, en Tunisie et en Egypte, certains viennent de mourir pour conquérir le droit de pouvoir voter librement.

 

 

 

 

17:41 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.