09/08/2010

LA NATIONALITE: LES DEBATS FRANCAIS S'INVITENT CHEZ NOUS !

Sur ce blog, nous avions déjà mis nos lecteurs en garde à diverses reprises: la dérive vers notre pays des débats français.

Nous en avons à nouveau un pénible exemple avec le débat sur la déchéance de la nationalité.

Si on examine bien les propositions ( on vous conseille la lecture des revues françaises " Nouvel Observateur " et " Marianne " ), on se rendra vite compte qu'il ne s'agit, une fois de plus, que de la gesticulation car cela ne peut concerner que les auteurs de certains crimes ( contre les représentants des forces de l'ordre ).

Pourquoi dès lors s'en inquiéter ? Parce que cela rappelle une période peu glorieuse de l'histoire de France: la période de VICHY, du pétainisme. rappelons que le gouvernement collaborateur de VICHY avait déchu de la nationalité française des milliers de juifs qui avaient été naturalisés durant l'entre-deux guerres. Ce ne fut que la première étape vers ce que l'on a connu par la suite...

Nous pourrions, de notre pays, regarder ces débats d'un oeil simplement curieux.

Hélas, il semble que le débat s'invite chez nous et sans ménagement. On reprend, et pas seulement au comptoir des cafés du commerce, les idées proclamées en FRANCE. On ne se contente pas de les reprendre telles quelles, mais on les reprend sans ménagement...

Les fachos jubilent déjà car il peuvent surfer sur la vague tout-à-fait à l'aise, sans aucun complexe. On salive déjà à la pensée de voir des charters se remplir.

C'est complètement ridicule: on peut être persuadé que dans le cas d'une telle sanction, la Cour européenne de Justice s'inscrirait en faux: ce serait condamner quelqu'un à une double peine, ce qui n'est pas permis. De plus, des personnes ayant, en groupe, commis le même délit seraient condamnés différemment. Un groupe de trois malfaiteurs ( un belge de souche, un belge naturalisé, un étranger non naturalisé ) seraient jugés différemment. Un seul des trois serait davantage puni que les deux autres: le belge naturalisé.

Rappelons qu'il faudrait également modifier l'article de la Constitution belge qui établit l'égalité de droits et de devoirs entre tous les citoyens sans faire de distinction sur l'origine de la citoyenneté. Une fameuse boîte de PANDORE !

Devons-nous nous dépêcher d'oublier ces débats ? Devons-nous faire l'impasse ?

Non, il faut sans relâche mettre le doigt sur les incohérences de ces idées et sur les dessous nauséabonds qui les accompagnent.




20:34 Écrit par P.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.