29/12/2009

LA POSTE: " LE POSTIER LIEGEOIS ", Périodique, 4° trimestre 2009.



OEUVRE DES POSTIERS LIEGEOIS
:

Bulletin périodique trimestriel publié par l'association. Editeur responsable: le Président de l'Oeuvre des Postiers liégeois, Pierre BEAUJEAN

OPL 001


OPL

OPL 002

 

OPL 003

 

 OPL 004

 

OPL 005

 

OPL 006

 

OPL 007

OPL 008

 

OPL 009

14:36 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/12/2009

LOUIS GUILLOUX ( Nouvel Observateur du 24.12.2009 )

Louis GUILLOUX

18:28 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/12/2009

FORT DE LONCIN ( Article dans "PASSE PARTOUT" )

Photo FORT

Article FORT 001

21:17 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/12/2009

LIEGE, PLACE DU XX AOUT: PLAQUE COMMEMORATIVE.

LIEGE, PLACE DU XX AOUT: PLAQUE COMMEMORATIVE.

dyn002_original_375_500_jpeg_2554505_25a4b7fc93caa5b127efae47673827d0

Cette plaque se trouve à la façade de l'Université, Place du XX Aout. Elle a été placée en souvenir des martyrs d'août 1914, à l'initiative du Cercle "Les XXI - Souvenir Liégeois".

D'autres souvenirs ont été érigés à l'initiative de cette même association ( Voir le Cimetière de Saint - GILLEs )

 

15:26 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2009

Maurice GENEVOIX: Extrait de "LA BOUE"

 

Maurice GENEVOIX: « LA BOUE »

« Pitié pour nos soldats qui sont morts ! Pitié pour nous vivants qui étions auprès d'eux, pour nous qui nous battrons demain, nous qui mourrons, nous qui souffrirons dans nos chairs mutilées ! Pitié pour nous, forçats de guerre qui n'avions pas voulu cela, pour nous tous qui étions des hommes, et qui désespérons jamais de le redevenir. »

18:05 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2009

OMBRET ( AMAY ): MONUMENTS PATRIOTIQUES AU CIMETIERE

OMBRET ( AMAY ):

MONUMENTS PATRIOTIQUES AU CIMETIERE.

J'ai vainement cherché un monument ou une plaque commémorative dans le village. Mais, peut être ai-je mal cherché.

J'ai fini par trouver au cimetière. Ce cimetière est installé sur un talus en forte pente et est donc étagé.

 Au sommet du cimetière, j'ai trouvé ce momument, manifestement bien oublié et qui est, manifestement, d'inspiration nettement religieuse par sa forme:

 

SDC10209

De même que par l'inscription qui y figure:

Pax Domine «La paix, Seigneur" 

 SDC10210

Pourtant, juste à côté, se trouve le tombeau d'un ancien Président de la section locale de la FNC.

Son monument porte une inscription de la FNC locale.

SDC10206

 SDC10207

11:59 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2009

" INVENTER DE NOUVEAUX REPERES" ( Amin MAALOUF )

" INVENTER DE NOUVEAUX REPERES"

( Amin MAALOUF )

Le relatif échec du sommet de COPENHAGUE m'incite à publier cet extrait du livre de Amin MAALOUF ( "Le Dérèglement du Monde" )

Pauvre sommet qui n'aura parfois servi qu'à régler (ou créer) des problèmes internes aux pays participants.

Sommet qui nous a montré que SARKOZY n'est pas le sauveur du monde et que OBAMA a été élu pour sauver les USA et pas le monde entier.

 

INVENTER DE NOUVEAUX REPERES.

« De la crise morale de notre temps, on parle quelquefois en termes de « perte de repères », ou de « perte de sens »; des formulations dans lesquelles je ne me reconnais pas, parce qu'elles laissent entendre qu'il faudrait « retrouver » les repères perdus, les solidarités oubliées et les légitimités démonétisées; de mon point de vue, il ne s'agit pas de « retrouver », mais d'inventer. Ce n'est pas en prônant un retour illusoire aux comportements d'autrefois que l'on pourra faire face aux défis de l'ère nouvelle. Le commencement de la sagesse, c'est de constater l'incomparabilité de notre époque, la spécificité des relations entre les personnes comme entre les sociétés humaines, la spécificité des moyens qui sont à notre disposition ainsi que les défis auxquels nous avons à faire face.

S'agissant des rapports entre les nations comme de la gestion des ressources de la planète, le bilan de l'Histoire n'est nullement exemplaire, puisque celle-ci est jalonnée de guerres dévastatrices, de crimes contre la légitimité humaine, de gaspillages massifs, et de tragiques égarements- ce qui nous a menés au marasme d'aujourd'hui. Plutôt que d'embellir le passé et de l'idéaliser, il faudrait se défaire des réflexes que nous y avons acquis, et qui se révèlent désastreux dans le contexte d'aujourd'hui; se défaire, oui, des préjugés, des atavismes, des archaïsmes, pour entrer de plain-pied dans une tout autre phase de l'aventure humaine. Une phase où tout doit être inventé à nouveau – les solidarités, les légitimités, les identités, les valeurs, les repères.

Je m'empresse de préciser, pour qu'il n'y ait aucun malentendu, que, si, de mon point de vue, la solution ne se trouve pas dans un « retour » passéiste aux morales traditionnelles ni aux légitimités anciennes, elle ne se trouve pas non plus dans un relativisme moral qui, au nom d'une modernité vulgaire et paresseuse, sanctifie l'égoïsme sacré, idolâtre toute négation, se vautre dans le chacun-pour-soi, pour aboutir au pire des préceptes: « Après moi le déluge ! ». un précepte auquel les perturbations climatiques pourraient donner un sens quasi littéral.

Ces deux attitudes opposées conduisent, par des voies convergentes, au même désarroi. C'est de tout autre chose que nous avons besoin aujourd'hui. S'il nous faut sortir des légitimités anciennes, que ce soit « vers le haut », non « vers le bas »; que ce soit vers l'élaboration d'une échelle de valeurs qui nous permette de gérer, mieux que nous ne l'avons fait jusqu'ici, notre diversité, notre environnement, nos connaissances, nos instruments, notre puissance, nos équilibres, en d'autres termes notre vie commune et notre capacité de survie; non vers le rejet de toute échelle de valeurs. »

16:06 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |