09/06/2009

MEMORIAL DE CAEN: " FUSIL NOUE." à rapprocher du " FUSIL BRISE " ?

LE FUSIL NOUE.

Sur la pelouse, près de la façade monumentale du Mémorial de CAEN, on peut voir cette sculpture:

DSC04534 [Desktop Resolution]

Cette sculpture, placée bien en évidence, ne provoque aucune réaction négative.

Elle semble même préfigurer, pour les arrivants, la leçon à tirer de leur future visite du Mémorial !

Pourtant, elle n'est pas sans rappeler, chez nous, la fameuse histoire du "Fusil Brisé" qui provoqua bien des remous, des bagarres et même la démission d'un gouvernement.

"O Tempora, O Mores"

 

Qu'est-ce le "Fusil brisé" ?

Il faut remonter quelques années après la guerre 14-18, plus exactement en septembre 1921 : des syndicalistes organisent une semaine de discussions à Morlanwelz; des militants syndicaux étrangers y prennent la parole parmi lesquels Johan SASSENBACH, allemand, qui doit parler du contrôle ouvrier en Allemagne.

La semaine de débat débutait le lundi 5 septembre pour se clôturer le samedi 10 septembre. A mi-semaine, le 7 septembre, une grande conférence publique des délégués étrangers était annoncée à La Louvière.

Une "Association des combattants" appose une affiche :

"Proteste énergiquement contre l'arrivée, à La Louvière, d'un délégué allemand… fait appel aux invalides… aux déportés qui ont été martyrisés dans les prisons d'Allemagne…" Halte au Boche !

Le 7 septembre arrive. Le cortège des syndicalistes arrive de Morlanwelz à La Louvière où le meeting doit se tenir à la "Maison du Peuple".

Quand le cortège débouche place "Jules Mansart", des contre-manifestants "patriotes" tentent de bloquer l'entrée de la "Maison d u Peuple".

Une bagarre éclate.

Va se former une "Ligue du Drapeau", groupant les principales personnalités des partis libéral et catholique. Les couleurs nationales ont été souillées. Les drapeaux des patriotes ont été mis en lambeaux lors de la bagarre devant la "Maison du Peuple".

S'organise donc une "JOURNEE EXPIATOIRE" destinée à glorifier le drapeau national.

Une manifestation aura lieu le 12 octobre.

"Il est trop tôt pour nous imposer la présence de nos ennemis d'hier, d"aujourd'hui, de demain."

Les choses n'en restent pas là.

Il faut une riposte à la "Journée expiatoire" ! La fédération locale socialiste de La Louvière lance un appel pour la manifestation du 16 octobre. Il y aura un nouvel étendard : un soldat, un jass brisant son fusil. A bas la guerre !

Le drapeau fut jugé séditieux, poussant à l'indiscipline, à la révolte. Comme Edouard ANSEELE, ministre socialiste, assistait à cette manifestation et y avait prononcé un discours, le ministre libéral de la guerre démissionna, entraînant la démission des ministres socialistes.

Source : http://users.belgacom.net/studiotheatre.ll/historique.htm

 

siteon812-01b27

Il faut bien admettre que cette image ( il a existé un insigne ) poussait à l'insoumission !


22:07 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.