18/03/2009

SOUVENIR D'UNE VISITE A PARIS.

DSC02643 [Desktop Resolution]

Voici la plaque commémorative placée à la façade de l'ecole Maternelle située Rue François MIRON, dans le MARAIS.

Honte au régime de VICHY, comme le dit très bien le texte de cette plaque.

Mais honte aussi à la police parisienne et à son Directeur, Emile HENNEQUIN.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

En 1942, les 16 et 17 juillet , 13.152 juifs parisiens, dont 4.115 enfants, étaient arrêtés par la police française. La plupart d'entre eux mourront à Auschwitz.

Cette opération est passée dans l'histoire sous le nom de "rafle du Vélodrome d'hiver". Mais elle ne fut que la première.

Les dernières rafles eurent lieu au printemps 1944. En tout, 76.000 juifs de France ont été déportés vers les camps nazis. Bien peu en sont rentrés.

Plusieurs milliers de policiers parisiens ( jusqu'à +/- 7000 selon les sources ) ont pris part à l'opération des 16 et 17 juillet organisée à la demande des autorités d'occupation, mais sans la participation de celles-ci.

La circulaire du directeur de la police municipale Emile HENNEQUIN précisait que les opérations devaient être effectuées "avec le maximum de rapidité, sans paroles inutiles et sans aucun commentaire". Les enfants ne devaient pas être confiés aux voisins mais emmenés en même temps que les parents.

Émile Hennequin  était le directeur général de la police municipale (PM) de PARIS qui, en 1942, organisa la fameuse " rafle du Vél d'hiv' " et déploya pour ce faire plus de 7000 policiers. Il était entré à la Police Parisienne en 1912.

Il fut condamné en juin 1947 à 8 ans de travaux forcés.

VHMonum

Mémorial

15:07 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.