30/10/2007

DEMANDE DE RECUPERATION D'OBJETS: LEGITIME INQUIETUDE.

 

 LEGITIME INQUIETUDE.

 

Des personnes ont confié, en toute bonne foi, il y a maintenant quatre ans, des souvenirs personnels ou de famille relatifs à la guerre 1940/1945.

Ces objets ou documents étaient destinés à ce qui aurait du devenir un « musée » local consacré à ces évènements.

Lors de la fermeture de ce «  musée », baptisé « Espace Mémoire Pour La Paix », seules quelques personnes ont pu récupérer leurs dépôts.

Certains de ces objets ainsi récupérés ont été déposés par leurs soins au Musée du Fort de LONCIN.

On insiste donc bien sur le fait que ces objets ( Tels que, par exemple, le costume de Prisonnier Politique ) ou documents n’ont donc jamais été transférés d’un endroit dans un autre, mais récupérés par leurs déposants qui ont décidé d’en faire un autre usage.

Il faut donc être clair et éviter tout amalgame.

A présent, à nouveau, il me revient que plusieurs personnes s’inquiètent de savoir ce qu’il est advenu de ces objets depuis la fermeture de ce « musée ».

Légitimement, ils se posent la question de savoir

·        Qui les détient ;

·        Où ils se trouvent ;

·        Comment les récupérer.

Comme on me le dit : « Il est inconcevable que des personnes, témoins privilégiés de ces évènements, ayant confié des objets chargés d’autant de souvenirs soient tenues dans l’ignorance et soient ainsi obligés d’intercéder pour les récupérer. »

Lors de sa réunion du 11 juillet 2005, le Groupement Régional de la FNC, vu le déroulement des évènements, a tenu à préciser que la FNC se désolidarisait et « qu’aucune responsabilité n’incombait au Comité FNC en ce domaine ».

Ayant été placé, à tort mais de fait et de bonne foi, « sous l’égide de la FNC », lors de la fermeture, le patrimoine, propre ou obtenu par prêts,  aurait dû revenir à celle-ci, à charge pour elle de disposer des fonds dans un but patriotique et de restituer aux déposants leurs objets…

Ces considérations sont intéressantes mais nous écartent de la préoccupation des déposants.

Si ceux-ci ne disposent plus de preuves de leurs dépôts, ils peuvent s’adresser à Pierre BEAUJEAN ( 04/246.22.18 ). Celui-ci possède de nombreuses photos sur lesquelles les objets figurent.

 

 

 

23:59 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/10/2007

SOLDATS BELGES DE 1914

SOLDATS BELGES 1914

19:14 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LISTE DES PRINCIPALES MANIFESTATIONS PATRIOTIQUES NATIONALES

Principales manifestations patriotiques nationales.

Plusieurs associations présentent également des agendas sur leurs sites respectifs, que l’on peut atteindre grâce aux liens placés sur le site  de la FUNAC dans les rubriques « Liens » ainsi que « Membres ».

22 avril :

8 mai :

  • Commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale

20 mai :

  • Monument de la Lys à Courtrai

15 juillet:

  • Cérémonie au Cénotaphe de Londres

21 juillet:

  • Fête nationale

11 novembre:

  • Armistice 1918

18:36 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/10/2007

AWANS: COMMEMORATION DE L'ARMISTICE.

 COMMEMORATION DE L'ARMISTICE.

JOURNEE CONSACREE ESSENTIELLEMENT AUX ECOLES:

JEUDI 08 NOVEMBRE

BIERSET ( Monument )                 à 14H00;

FOOZ ( STELE LAMENS )            à  14H15;

FOOZ ( Cimetière )                        à 14H30;

HOGNOUL ( Maison Comm. )      à 14H45;

AWANS: ( Place Communale )      à 15H00.

DIMANCHE 11 NOVEMBRE:

COMMEMORATION OFFICIELLE.

FOOZ: A 09H00, la famille du soldat LAMENS rendra hommage à la stèle.

BIERSET: Hommage au Monument à 09H30 avec les autorités communales de GRÂCE-HOLLOGNE.

AWANS:   TE DEUM à 10H00 ( Eglise Ste AGATHE );

                 PELOUSE D'HONNEUR à 10H30;

                 PLACE COMMUNALE à 10H50;

                 SALLE DES LOISIRS    à 11H00.

RECEPTION A LA SALLE DES LOISIRS A 11H00.

1. Accueil par la FNC;

2. Discours de circonstance ( Président de la FNC et Bourgmestre )

3. Remise de brevets.

4. Reception conviviale: verre de l'amitié, petits swandiches, toasts divers.

 

20:04 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : awans, bierset, fooz, hognoul, commémoration, fnc |  Facebook |

09/10/2007

LIEGE: PRIX DU PREMIER SERGENT-MAJOR CHABOT.

  LIEGE :PRIX DU PREMIER SERGENT-MAJOR CHABOT. 

     Voici le texte d’une dissertation rédigée, à cette occasion par une élève de l’Athénée Communal DESTENAY ( Isabel FERNANDEZ ) sur le sujet : « La liberté est un bien précieux. A l’enclos de la Citadelle reposent les corps de ceux qui ont sacrifié leur vie pour elle. »

 « Liberté ! Quelle force dans ce mot ! Les humains ont enduré un nombre incalculable de guerres, de révolutions et de troubles sociaux parce qu’ils avaient le désir d’être libres. Ainsi peut-on lire dans une encyclopédie « dans l’évolution de la civilisation, aucun concept n’a joué un rôle aussi important que celui de la liberté ».  En effet, depuis la Grèce antique jusqu’au siècle des Lumières, de nombreux philosophes ont souligné l’importance de la liberté dans la vie des hommes. N’oublions pas que la plus grande statue du monde a été érigée en l’honneur de la liberté. En plus, les écrivains et les cinéastes utilisent ce thème dans beaucoup de leurs travaux.  Mais ce zèle pour la liberté ne s’arrête pas là. Tout le long de l’histoire, l’homme s’est battu pour la liberté. Des lois sont votées, des guerres menées, des vies perdues pour le droit à la liberté. Les pages de l’Histoire fourmillent de récits d’hommes et de femmes qui ont lutté pour ce droit. Citons par exemple VERCINGETORIX qui combattit vaillamment les armées romaines qui menaçaient la liberté de son peuple ; l’Ecossais William WALLACE qui se leva contre les Anglais qui occupaient et opprimaient son pays ; les révolutionnaires américains qui gagnèrent leur liberté à la suite d’une longue guerre, sans oublier les guerres pour la décolonisation dans de nombreux pays sous le joug des puissances européennes.   Tous ces exemples prouvent que l’homme n’aime pas être privé de liberté. L’amour pour la liberté est inné chez l’être humain. Il est parfois si fortement enraciné dans le cœur des hommes qu’il les pousse à se sacrifier pour elle.   Ce fut le cas des soldats belges qui résistèrent lors de l’invasion allemande en mai 1940. Voyant que les  hommes ambitieux s’apprêtaient à piétiner sans scrupules leur liberté, ils prirent leur fusil pour résister. Mais que pouvait faire ce groupe de résistants face à la puissante armée allemande ? il était évident que leur défaite était inévitable, alors pourquoi ne se rendirent-ils pas ?  Ces hommes courageux préférèrent mourir plutôt que de se rendre et voir le nazisme s’installer en Belgique. Ils luttèrent pour empêcher la venue d’un gouvernement qui leur imposerait des limites injustes et déshonorables. Ils luttèrent pour protéger les droits, les libertés, les facultés et les privilèges fondamentaux du peuple belge. Ils comprirent combien la liberté est un bien précieux.  Il est vrai que leur sacrifice fut en vain, car ils ne purent arrêter la progression allemande ni empêcher l’implantation du nazisme en Belgique. Mais au moins ces hommes moururent en hommes libres, pour une cause qu’ils jugeaient juste. Adolf HITLER et ses commandants eurent une mort déshonorante, certains se suicidèrent, d’autres furent jugés et accusés de crimes contre l’humanité. Pour beaucoup, cela signifia la mort, pour d’autres ce fut l’emprisonnement à perpétuité.  Aujourd’hui, nous nous souvenons des nazis comme d’un groupe d’assassins cruels et un groupe de personnes inhumaines. Cependant nous conférons aux soldats belges qui défendirent la ville de Liège le titre de héros et de patriotes.   De nos jours, nous semblons oublier toutes les guerres menées au nom de la liberté qui ont fait de la Belgique un pays libre et démocratique. Cela se voit notamment lors des élections, quand des personnes votent pour des partis d’extrême droite qui attaquent la liberté des gens.   Je pense que le meilleur cadeau que l’on puisse faire aux soldats tombés pour la liberté, ne réside pas dans les médailles ou les stèles, mais plutôt dans le fait que nous fassions notre possible pour sauvegarder la liberté pour laquelle ils ont versé leur sang et qui est un bien précieux. » 

19:19 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/10/2007

BLASON NATIONAL

Bel_resize

20:18 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

FNC " AWANS-BIERSET": lettre relative au renouvellement des cotisations annuelles.

 Voici le texte de la lettre transmise aux membres de la section locale de la FNC àloccasion de la perception de la cotisation annuelle

 Dans les circonstances actuelles, au moment où l'existence du pays en mise en cause, l'adhésion ( à titre de membre sympathisant ) à un organisme notoirement connu comme la Fédération Nationale des Combattants peut être considéré comme un signal fort.

AWANS, le 5 octobre 2007

    

Madame, Monsieur,

Cher membre,

  

Avec l’automne, revient la période de perception des cotisations annuelles.

 

Comme les années précédentes, le Comité a décidé de maintenir le montant de  celle-ci au même montant, soit 9 € ( neuf euros ).

 

En 2007, toutes les activités traditionnelles de la section ont été maintenues : manifestations du 8 mai, participation aux festivités du 21 juillet, participation aux cérémonies du 15 août à LONCIN et, prochainement, cérémonies du 11 novembre : Te Deum à 10H00 suivi des activités traditionnelles ( Pelouse d’Honneur, Monument Place Communale et réception à la Salle des Loisirs.

 

En outre, nous avons continué à  fêter nos jubilaires ( noces d’or et de diamant ) et à rendre hommage lors des décès.

 

Nous vous invitons à utiliser le bulletin de versement/virement en annexe.

 

Bien amicalement.

  

Pour le Comité,

Le Secrétaire-Trésorier,

   

Pierre BEAUJEAN

  

20:05 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |