25/07/2007

AWANS: FÊTE NATIONALE: DISCOURS DU BOURGMESTRE

 

DISCOURS PRONONCE PAR Mr André VRANCKEN, BOURGMESTRE.

 

Mesdames, Messieurs,

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

 

Nous voici à nouveau réunis, comme chaque année, pour célébrer la fête du 21 juillet.

Et, comme chaque année, rappelons que c’est le 21 juillet 1831 que le Prince Léopold de Saxe-Cobourg prêta serment de fidélité à la constitution.

Il devenait ainsi notre premier roi, Léopold 1er.

Royauté et Constitution seraient désormais les assises de la nation belge.

Notre Belgique actuelle, fédérale, régionale, communautaire, est bien différente de celle de 1831.

On peut se poser la question, au vu de l’évolution politique de notre pays, de savoir si la Belgique a encore un avenir ?

Des déclarations récentes d’hommes politiques et de responsables économiques du nord du pays montrent une distorsion de plus en plus grande entre le Nord et le Sud quant à l’avenir de la Belgique et au rôle de la monarchie.

Des négociations communautaires se déroulent maintenant en vue de constituer le gouvernement fédéral.

Espérons qu’elles ne remettront pas en cause les structures de notre pays.

Espérons que nos hauts responsables sauront raison garder.

Espérons qu’ils ne détruiront pas un pays où pendant plus de 175 ans des populations ont réussi à vivre en paix.

Je voudrais, ici, rendre hommage à ceux et à celles qui se sont battus et qui se demain pour préserver la démocratie et la paix au sein de nos différentes régions et communautés, pourtant de cultures et de langues différentes et où prend naissance la multi culturalité.

Les belges, quelle que soit leur culture, possèdent un héritage commun ; ils peuvent encore se forger un avenir commun.

La célébration du 21 juillet doit être pour nous l’occasion de réaffirmer notre confiance en l’unité de la Belgique. Je vous remercie pour votre attention et je vous convie à prendre le verre de l’amitié !

 

 

 

 

21:35 Écrit par P.B. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.